Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


XL Airways veut convoler avec Air France et Aigle Azur n'a plus qu'un prétendant



            Partager Partager

Selon le Pdg de XL Airways, la solution de reprise de sa compagnie passe par Air France (photo : XL Airways)
Selon le Pdg de XL Airways, la solution de reprise de sa compagnie passe par Air France (photo : XL Airways)
FRANCE. Sa compagnie a été placée en redressement judiciaire, lundi 23 septembre 2019 par le tribunal de commerce de Bobigny, à sa demande et se trouve en cessation de paiement depuis jeudi 19 septembre 2019. Désormais, Laurent Magnin, Pdg de XL Airways (730 000 passagers transportés en 2018), fait le siège de Ben Smith, son homologue à Air France, pour discuter d'un rapprochement entre les deux compagnies. La compagnie a jusqu'au samedi 28 septembre 2019 pour trouver un repreneur sous peine d'être placée en liquidation judiciaire.

Fin 2017, Air France avait commencé à regarder le dossier pour entrer dans le capital de XL Airways (à hauteur de 40%) et en faire sa compagnie low cost. Mais, elle avait finalement annoncé ne pas donner suite au projet. La compagnie low cost avait d'ailleurs assigné, en mai 2019, sa consoeur en justice pour "rupture abusive de pourparlers". L'audience s'est déroulée début septembre 2019 avec une décision toujours en délibéré.

"Si ce n'est pas Air France, ce sera peut-être personne, et si c'est personne, on s'arrêtera dans quatre jours. Ca c'est un vrai message et ce sera un drame", souligne Laurent Magnin dans un entretien accordé à France Info dimanche 22 septembre 2019. Dans les colonnes du Journal du Dimanche, le Pdg estime que sa compagnie pourrait devenir "le sniper du groupe Air France sur le low cost long-courrier." La compagnie a besoin de 35 M€ pour repartir.

Le sort de 570 salariés se trouve en jeu. Le Pdg de XL Airways tente d'éviter à sa compagnie le sort d'Aigle Azur (787 salariés en France et 350 en Algérie), désormais en liquidation judiciaire dont les dossiers des quatre repreneurs se trouvaient également examinés lundi 23 septembre 2019 (tribunal de commerce d'Evry). Sans projet satisfaisant, Aigle Azur (plombée par un passif d'au moins 148 M€) cessera d'exister vendredi 27 septembre 2019. Selon notre confrère TourMag, qui cite un représentant CFDT du personnel, il ne resterait plus qu'une seule offre, celle proposée par Lu Azur dont le Pdg, Gérard Houa, était actionnaire à hauteur de 19% d'Aigle Azur jusqu'à sa liquidation. L'audience reprendra mardi 24 septembre 2019.

La compagnie, spécialisée dans la desserte de l'Algérie et d'autres destinations méditerranéennes, a transporté 1,88 million de passagers en 2018.

Lundi 23 Septembre 2019

Lu 1239 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.