Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Voltalia entre en négociations exclusives pour racheter sa société soeur Helexia



            Partager Partager

Helexia implante des panneaux photovoltaïques sur des toitures. Ici le parking d'Auchan Manosque mis en service en mai 2017 (photo : Helexia)
Helexia implante des panneaux photovoltaïques sur des toitures. Ici le parking d'Auchan Manosque mis en service en mai 2017 (photo : Helexia)
FRANCE. Venant tout juste d'obtenir un crédit syndiqué vert et responsable de 100 M€, Voltalia annonce, jeudi 23 mai 2019, son entrée en négociations exclusives pour le rachat de la société Helexia, basée à Marq en Baroeul, près de Lille.

Helexia (14 M€ de chiffre d'affaires et 60 salariés en 2018) conçoit, installe et gère, pour le compte d'entreprises, 222 projets photovoltaïques sur toiture dans quatre pays, France, Italie, Portugal et Belgique. Il dispose aujourd'hui de 54,4 MW de puissance installée et 7,5 MW se trouvent en cours de construction. "A travers un tel rapprochement, nous voulons servir nos clients dans un plus grand nombre de pays, notamment émergents, et leur offrir, en parallèle de nos solutions existantes, des contrats d’électricité bon marché provenant des centrales électriques de Voltalia", commente Nicolas Mayaud, directeur général d'Helexia.

L'entreprise est détenue par Creadev, société d'investissement de la famille Mulliez depuis 2002, mais aussi actionnaire majoritaire de Voltalia. D'ailleurs, 35% de la capacité installée d'Helexia se trouve sur les toitures des enseignes contrôlées par la famille Mulliez (Auchan, Décathlon, Leroy-Merlin, Boulanger...).

Une électricité moins chère

Avec cette prise de contrôle, Voltalia (180,66 M€ de chiffre d'affaires et 550 salariés en 2018) entend accélérer son déploiement dans l'énergie solaire (921 MW en exploitation et en construction) et élargir son offre directe aux entreprises.

"Ce projet d’acquisition est en ligne avec notre stratégie de croissance dans l’énergie solaire dont la compétitivité ne cesse d’augmenter. Grâce à Helexia, nous avons l’ambition de construire un «one stop shop» de l’énergie verte aux entreprises: nous permettrions aux clients de profiter de la baisse des coûts de l’énergie renouvelable en leur offrant une électricité moins chère et des services de maîtrise de l’énergie", indique Sébastien Clerc, directeur général de Voltalia.

La signature du rapprochement entre les deux compatriotes devrait intervenir au cours du troisième trimestre 2019.


Jeudi 23 Mai 2019

Lu 1285 fois




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 26 Juin 2019 - 10:34 Le Maroc relance l'appel d'offres Noor Midelt II


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube

RÉFLEXION

Concentration industrielle en Europe : une nécessité autant qu'une opportunité pour la Défense

Frédéric Dubois, ingénieur, diplômé en relations internationales (en disponibilité de la fonction publique)
avis d'expert


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE











À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.