Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée



Volkswagen et Sovac inaugurent une usine automobile en Algérie



            Partager Partager

L'usine de Relizane pourra produire 200 véhicules par jour (photo : Volkswagen)
L'usine de Relizane pourra produire 200 véhicules par jour (photo : Volkswagen)
ALGÉRIE. Le groupe Volkswagen a inauguré, jeudi 27 juillet 2017, une usine d'assemblage multi-marques dans la zone industrielle de Sidi Khatab à Relizane (280 km au sud-ouest d'Alger). Le constructeur allemand a créé une co-entreprise (Sovac Production S.P.A.) avec son partenaire local depuis 2001 Sovac S.P.A. (majoritaire) pour exploiter ce complexe industriel.

Construit en seulement 200 jours après 200 M€ d'investissement, ce nouvel outil dispose d'une capacité de production de 200 véhicules par jour et assemblera la Golf Volkswagen, la Seat Ibiza, la Skoda Octavia et l'utilitaire Caddy de Volkswagen. En 2018, la Volkswagen Polo et la Skoda Fabia sortiront également des chaînes. Le taux d'intégration (pièces produites localement) de 15% actuellement pourrait atteindre les 40% d'ici 2022, date à laquelle la production serait portée à 100 000 voitures par an contre 17 000 aujourd'hui.

1 800 salariés à terme

C'est la première fois qu'une Seat est fabriquée hors d'Europe comme le soulignait, dans un communiqué, Luca de Meo, pdg du Conseil d'administration de Seat : "Il n'y a pas de meilleur marché que l'Algérie, pas de meilleur partenaire que Sovac et pas de meilleur véhicule que l'Ibiza pour débuter nos efforts. L'Ibiza est un best-seller en Algérie et l'assembler dans cette nouvelle usine nous aidera à augmenter considérablement nos chiffres de ventes."

Sovac (1 600 salariés) dispose de quatre-vingt dix revendeurs en Algérie pour le groupe Volkswagen. L'entreprise a vendu plus de 30 000 véhicules dans ce pays en 2015.

L'usine Volkswagen de Relizane emploie actuellement 550 salariés, un chiffre qui pourrait être porté à 1 800 dans les prochaines années.

Volkswagen est le troisième constructeur à venir s'implanter dans ce pays poussé par la nouvelle législation algérienne restreignant fortement les importations de véhicules et obligeant les grandes marques à, sinon produire, du moins assembler sur place pour écouler leurs voitures. Renault avait ouvert le bal en 2014 à Oued Tlelat (près d'Oran) suivi par le Sud-Coréen Hyundai à Tiaret (ouest du pays) en 2016. Peugeot et Citroën devraient suivre le mouvement.
Le quota d'importation de véhicules neufs pour l'année 2017 a été fixé à moins de 30 000 unités contre 150 000 en 2016 et... 400 000 en 2014.

Lire aussi : L'industrie automobile toujours en rodage en Algérie

Vendredi 28 Juillet 2017

Lu 9264 fois




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 13 Novembre 2018 - 18:01 Le CNI autorise le projet Ford



Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





RÉFLEXION



LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss