Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Via Marseille Fos veut consolider ses échanges avec le port de Mersin


Crise économique et printemps arabe ont tassé les trafics historiques de Marseille avec ses voisins du Maghreb contraignant les professionnels marseillais à se tourner du côté de la Méditerranée orientale. Via Marseille Fos, l’organe de promotion de la place portuaire, vient d’achever une mission de quatre jours à Istanbul et Mersin afin de resserrer les liens avec leurs homologues turcs et conquérir de nouveaux clients.


            Partager Partager

Halil Göcer, secrétaire général de la chambre de commerce de Gaziantep. (Photo N.B.C)
Halil Göcer, secrétaire général de la chambre de commerce de Gaziantep. (Photo N.B.C)
FRANCE/ TURQUIE. Depuis quelques années déjà, les « déçus » du made in China relocalisent en Turquie. La ville de Gaziantep, située à 60 km de la frontière avec la Syrie, est devenue en l’espace de quatre ans une véritable zone industrielle à ciel ouvert où les géants du textile côtoient les industriels de l’agroalimentaire, du ciment, de la chimie et autres matériaux de construction. Une croissance portée par une fiscalité attractive et une zone franche.

« Nous sommes la sixième ville exportatrice de Turquie avec 5 mrds $ (3,7 mrds€) exportés par an. 260 entreprises étrangères sont installées dans les quatre zones industrielles de la ville et nous venons de démarrer la construction d’un cinquième Technopark. 22% des exportations turques vers l’Irak transitent via Gaziantep », explique Halil Göcer, secrétaire général de la chambre de commerce de Gaziantep.

Croissance de 5% en 2013 sur le port de Mersin

1,2 million d'Evp ont transité par le port de Mersin qui s'apprête à engager des travaux d'extension du terminal à conteneurs. (Photo N.B.C)
1,2 million d'Evp ont transité par le port de Mersin qui s'apprête à engager des travaux d'extension du terminal à conteneurs. (Photo N.B.C)
Jour et nuit, plusieurs centaines de poids lourds sillonnent les larges autoroutes chargés de fret en direction des ports d’Iskenderun et de Mersin. Ce petit port du Sud de la Turquie, véritable débouché sur la Méditerranée et les pays d’Europe, n’a finalement que peu de relations avec Marseille. Raison pour laquelle les membres de la délégation de Via Marseille Fos se sont rendus le 21 novembre 2013 pour la première fois à Mersin dont le trafic annuel conteneurisé flirte avec les 1,5 million d’Evp cette année avec seulement trois postes à quai ! 

« Nous enregistrons une croissance moyenne annuelle de 12%. Cette année, en raison de la crise, nous connaissons un tassement des trafics avec une progression limitée à 5% », tempère Ayham Adel Abiad, directeur commercial de MIP (Mersin International Port). Une progression à faire pâlir d’envie les ports européens…


 

"Nous souhaitons récupérer des parts de marché"

Ayham Adel Abiad, directeur commercial de MIP (3ème en partant de la dte) fait visiter le port de Mersin à la délégation de Via Marseille Fos. (Photo N.B.C)
Ayham Adel Abiad, directeur commercial de MIP (3ème en partant de la dte) fait visiter le port de Mersin à la délégation de Via Marseille Fos. (Photo N.B.C)
« En 2012, nous avons échangés 50 000 Evp avec la Turquie, 28 000 Evp à l’import et 22 000 Evp en sortie de Marseille Fos. 10 600 Evp sont échangés avec Izmir. Mersin n’a représenté que 1261 Evp, uniquement à l’import de Turquie. Ce port offre un réel potentiel de croissance », souligne Guillaume Briola, responsable du développement commercial du Grand port maritime de Marseille, spécialiste de la Méditerranée et du Proche et Moyen-Orient.

Près de 45% des importations et exportations de Mersin vers la France transitent via le port du Havre. A six jours de mer seulement, Marseille à une carte à jouer. D’ailleurs, quatre armements (Seago Line, Arkas Line, Borchard, MSC) proposent un service direct avec Mersin en conteneurs et depuis le 22 novembre 2013 Medcross Line assure une desserte en roulier complétant l’offre de Grimaldi et Neptune Lines. 

« Nous souhaitons récupérer des parts de marché », affirme Arnaud Ranjard, directeur du développement du GPMM. Reste à convaincre les chargeurs du retour de la fiabilité sur le port phocéen. « L’image du port n’est pas totalement redorée. Nous ne pouvons tirer un trait sur le passé d’un revers de la main. Nous sommes venus pour redonner confiance. Nous avons eu de très bons contacts et certains ont consolidé leurs relations », confie, réaliste, Hervé Balladur, président de Via Marseille Fos, aux côtés d’une trentaine de professionnels (manutentionnaires, agents maritimes, armateurs, acconiers, douane, MGI).


 

Stéphane Salvetat, directeur commercial d'Heritage International et président de la Chambre de commerce franco-turque dans le Sud de la France. (Photo N.B.C)
Stéphane Salvetat, directeur commercial d'Heritage International et président de la Chambre de commerce franco-turque dans le Sud de la France. (Photo N.B.C)
Commissionnaire de transport, Heritage International, importe 70% de son fret turc via Izmir. « Nous importons 6 000 à 7 000 Evp par an, ce sont surtout des produits blancs et bruns, des fruits secs, les marbres et travertins », explique son directeur commercial,Stéphane Salvetat. Également président de la Chambre de commerce franco-turque dans le sud de la France, il s’est rendu à Mersin et Gaziantep afin de conquérir de nouveaux flux.

La Turquie est le premier client de Marseille-Fos pour les voitures, 3ème pour le conventionnel et 4ème pour les conteneurs. Actuellement, sept services directs relient Marseille à la Turquie et sept en transbordement représentant vingt-cinq escales mensuelles.

Mercredi 27 Novembre 2013

Lu 5065 fois





1.Posté par Aude le 09/01/2014 14:58
Article très intéressant. Ce serait bien qu'un jour Marseille retrouve son rayonnement portuaire d'antan. Tout le monde a l'air d'aller dans ce sens du moins.

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.



Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.