Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

Vers des oasis au cœur des villes


partenariatSEM2014IEJ


Le projet « Oasis urbaines » initié en 2013 revendique l’ambition de rendre les villes plus vertes via la végétalisation et l’agriculture urbaine.


            Partager Partager

Oasis le Hameau des Buis en Ardèche (photo Colibris)
Oasis le Hameau des Buis en Ardèche (photo Colibris)
MEDITERRANEE. Oasis urbaines et Perséides ont présenté leur projet « oasis urbaines » jeudi 5 novembre 2015 lors de la Semaine Economique de la Méditerranée. « Oasis urbaines » veut rendre les villes plus adaptées aux besoins alimentaires et écologiques qui se poseront à l’horizon 2050. Plus de 75% de la population mondiale vivra alors en milieu urbain. D’où la nécessité de créer des espaces de culture au cœur des villes.

« Il s'agit de permettre aux habitants d’exprimer leurs envies et besoins, de développer un projet citoyen qui facilite la qualité de vie. Une Oasis, c’est un laboratoire d’idées. L’oasis constitue une friche urbaine dans laquelle sont mis des habitants pour réinventer le quartier. Avec des jardins mais pas seulement.  La culture y trouve sa place. Nous avons créé un parcours opéra pour les jeunes par exemple. Nous ne parlons pas que d’agroécologie, mais de culture dans son ensemble » avance Nacéra Berrahma, initiatrice du projet « Oasis Urbaines Lab».

Les ressources au centre du débat

Si le projet présente un aspect culture, le volet environnement s'y trouve fortement présent comme le rappelle François-Michel Lambert, député vice-président  de la commission développement durable à l’Assemblée nationale, président de l’institut de l’économie circulaire : « Il faut conjuguer ville verte et campagne verte. Les campagnes doivent être associées à une urbanisation responsable pour la sauvegarde des ressources. Nous devons retrouver des modèles de développement qui ne gaspillent pas. L’économie circulaire a pour ambition de centrer le développement économique sur les ressources sans les gaspiller et sur l’efficience de leur utilisation. D’où l’idée d’oasis urbaine, puisque dans une oasis on ne gâche rien. »

Vendredi 6 Novembre 2015




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 13 Novembre 2015 - 18:05 Lancement du Prix Phenicia