Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info






Verdesis transforme l’ex méga décharge de Marseille en usine électrique


FRANCE. La société Verdesis spécialisée dans la valorisation des biogaz s’implante fortement en Provence. Pièce maîtresse de Dalkia, et au final d’EDF dans l’accompagnement de la transition énergétique, elle nourrit de beaux espoirs sur les marchés d’Europe de l’Est.


            Partager Partager

Jusqu'en 2010 Entressen était la plus vaste décharge à ciel ouvert d'Europe. L'usine Verdesis (à droite) y valorise les biogaz (photo MN)
Jusqu'en 2010 Entressen était la plus vaste décharge à ciel ouvert d'Europe. L'usine Verdesis (à droite) y valorise les biogaz (photo MN)
FRANCE. Quelques serins pépient dans les peupliers d’Italie qui bordent l’allée principale. Et, des fourrés, s’envolent deux perdrix  qui rasent votre auto. À droite un plateau herbeux sert de socle au ciel bleu. Bienvenue dans l’ex plus vaste décharge à ciel ouvert d’Europe !
 
Définitivement fermée en 2010, après un siècle d’exploitation, la méga décharge de Marseille, à Entressen, près de la réserve naturelle de la Crau, se trouve actuellement en voie de végétalisation. Les dix mille goélands qui accompagnaient l’enfouissement des déchets ont émigré.
 
Le centre de stockage produit aussi désormais chaleur et électricité. Verdesis, filiale de Dalkia, elle-même bras armé d’EDF dans l’accompagnement des politiques de transition énergétique, vient d’y inaugurer son unité de valorisation du biogaz.
 
5 MW installés, avec trois turbines, produiront l’équivalent de la consommation annuelle de 17 000 ménages, hors chauffage, selon l’exploitant. Puis cette production, décroîtra dans le temps, avec le gisement de biogaz, capté à partir de treize puits répartis sur les 80 hectares du site.

La cinquième implantation provençale

Jean-Michel Mazalérat, le PDG de Dalkia. Sa filiale Verdesis devient un maillon essentiel de la stratégie d'EDF dans l'accompagnement de la transition énergétique (photo MN)
Jean-Michel Mazalérat, le PDG de Dalkia. Sa filiale Verdesis devient un maillon essentiel de la stratégie d'EDF dans l'accompagnement de la transition énergétique (photo MN)
« Nous évitons ainsi l’échappement dans l’atmosphère de 3 000 tonnes de CO2 par an » souligne Jean-Michel Mazalérat, le président de Verdesis, mais aussi de Dalkia. Il inaugurait l’unité de valorisation le 9 octobre 2015, en présence du président de la Communauté Urbaine de Marseille Provence Métropole, Guy Teissier.
 
Choisi en 2012 par MPM pour exploiter le site, Verdesis (un CA de 20 M€ pour cinquante trois salariés) a créé La Crau Énergies Vertes, avec une participation très minoritaire de GRS Valtech. La délégation de service public d’exploitation, sur quinze ans, pourrait rapporter 68 M€ au délégataire, qui vendra l’électricité produite sur le réseau de distribution.
 
Verdesis a investi 10 M€ dans cette unité. « C’est notre plus beau fleuron aujourd’hui » souligne le DG Pierre de Montlivault , «  mais, en Provence, nous exploitons aussi une unité à Orange, une autre à Gardanne, un quatrième à La Ciotat, et une cinquième à Valensole, parmi vingt-trois sites en France et en Belgique. »

Verdesis accompagne Dalkia dans la conquête de marchés en Europe

Plusieurs brevets déposés par Verdesis concernent les cuves d'homogénéisation des biogaz, une étape nécessaire pour obtenir une qualité finale propre à la production électrrique (photo MN)
Plusieurs brevets déposés par Verdesis concernent les cuves d'homogénéisation des biogaz, une étape nécessaire pour obtenir une qualité finale propre à la production électrrique (photo MN)
Verdesis est désormais une pièce importante dans la stratégie du groupe français EDF. Créée en 2002, la société a été rachetée par Dalkia au printemps 2015. Dalkia (aussi filiale d'EDF montée au capital en juillet 2014) gère nombre de réseaux de chaleur.
 
L’énergéticien français de référence met en ordre de marche toutes ses « têtes chercheuses », filiales spécialisées qui deviennent stratégiques dans le contexte français de la transition énergétique. La Loi du même nom a en effet été promulguée en août 2015.
 
C’est ainsi que Verdesis, à cause de ses savoirs particuliers en matière de valorisation de biogaz, a vu son capital augmenter de 25  M€ en deux étapes, en 2011 et 2012.

Objectif français : 10% de biogaz dans le réseau de gaz naturel à horizon 2030

Verdesis s'implante fortement en Provence, où elle gère désormais cinq unités (ici Gardanne Malespine, Photo MN)
Verdesis s'implante fortement en Provence, où elle gère désormais cinq unités (ici Gardanne Malespine, Photo MN)
« Nous accompagnons Dalkia dans son développement en Belgique et en Pologne » confirme Pierre de Montlivault. Sa société a déposé plusieurs brevets, relatifs aux cuves à charbon actif, qui lui permettent d’obtenir un biogaz de qualité homogène à partir d’un méthane provenant de déchets de types hétérogènes.
 
La qualité du biogaz de Verdesis doit en fait aider Dalkia à promouvoir, en Europe de l’Est, son savoir-faire en matière de réseaux de chaleur.
 
Mais en France même, l’avenir s'avère prometteur. Le pays s’est engagé à injecter 10% de biogaz dans ses réseaux de gaz naturel à l’horizon 2030.
 
Les millions de tonnes de déchets enfouis en Crau furent longtemps un énorme problème d’environnement. Les voici devenus une source d’énergie.

Lundi 12 Octobre 2015

Lu 8985 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.






Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube

réflexion


Pour des modèles économiques innovants et soucieux du développement durable

Abdelmajid Iraqui, vice-président CGEM Rabat-Salé-Kénitra
avis d'expert


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.