Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

Une nouvelle conférence sur la Libye


Rédigé par Gérard Tur, le Lundi 12 Novembre 2018 - Lu 2469 fois


En mai 2018, les dirigeants de Tripoli et de Tobrouk se mettaient d'accord pour une réunification du pays et des élections. Des promesses non tenues.  (photo : Elysée),
En mai 2018, les dirigeants de Tripoli et de Tobrouk se mettaient d'accord pour une réunification du pays et des élections. Des promesses non tenues. (photo : Elysée),
LIBYE. Palerme, en Italie, abrite les 12 et 13 novembre une énième conférence internationale sur la Libye. Elle fait suite à celle organisée en mai 2018 à Paris... et à beaucoup d'autres.

Les organisateurs italiens espèrent engager la Libye sur la voie de la réconciliation en engageant un processus électoral pour 2019. Ils veulent aussi et surtout stopper le flux de réfugiés entre les côtes libyennes et italiennes. Il faudra pour cela convaincre les deux chefs de guerre qui se disputent le pays, le général Khalifa Haftar et le chef du gouvernement d'union nationale Fayez al-Sarraj, de cesser les hostilités.

Des délégations de plusieurs pays participent à la conférence (Allemagne, France, Russie, Algérie, Maroc, Qatar, États-Unis, Turquie...), mais seule la Tunisie a dépêché son Président. L'Union européenne est représentée pas Federica Mogherini. L'ONU par son émissaire spécial pour la Libye, Ghassan Salamé.

Début novembre, ce dernier à jeté l'éponge concernant les élections initialement prévues en décembre 2018. Il a estimé que les combats en cours les rendaient impossibles à organiser. Ghassan Salamé a dû se rabattre sur une conférence nationale de consensus qui pourrait, début 2019, préparer le terrain à des élections au printemps.

Pendant que la Libye s'enfonce dans la chaos, les affaires ont tout de même repris. Le pays produit actuellement 1,3 million de barils de pétrole par jour, soit une rente de treize milliards de dollars pour le premier semestre 2018.  

Au cours d'une réunion avec les parties belligérantes, la Manul a réussi à imposer un cessez-le-feu, mais il reste fragile (photo : Manul)
Au cours d'une réunion avec les parties belligérantes, la Manul a réussi à imposer un cessez-le-feu, mais il reste fragile (photo : Manul)




   Nos partenaires






À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info