Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

Un sénateur italien créé le parti Italexit prônant la sortie de l'Italie de l'UE


Rédigé par le Jeudi 23 Juillet 2020 | Lu 6420 commentaire(s)


Italexit entend réunir tous les souverainistes italiens (logo : Italexit)
Italexit entend réunir tous les souverainistes italiens (logo : Italexit)
ITALIE.  Gianluigi Paragone, sénateur italien, vient de sur les fonts baptismaux, jeudi 23 juillet 2020, le parti souverainiste Italexit. Son objectif est clair : œuvrer pour la sortie de l'Italie de l'Union européenne.

Inspiré par le Brexit - il a d'ailleurs rencontré voici quelques jours son artisan Nigel Farage - cet ancien membre du Mouvement 5 Etoiles (M5S) en a été exclu en janvier 2020 après avoir violemment critiqué la nouvelle coalition au pouvoir constituée en septembre 2019 principalement entre le M5S et le Parti Démocrate (PD) après le départ de la Ligue du Nord.

Gianluigi Paragone considère que "l'Union européenne a été vendue comme un rêve magnifique, mais en vérité, c'est la grande arnaque !". Selon lui, il n'est pas "possible de changer l'Europe, corriger le cours de ce projet qui n'a aucun sens, il est trop tard. Je crois en la force de l'Etat, l'Italie doit redevenir maîtresse de son propre destin."

Un programme en cinq points

Gianluigi Paragone (à droite) vient juste de rencontrer Nigel Farage, l'artisan du Brexit (photo :Facebook Gianluigi Paragone)
Gianluigi Paragone (à droite) vient juste de rencontrer Nigel Farage, l'artisan du Brexit (photo :Facebook Gianluigi Paragone)
L'ex-journaliste de la Pandania (quotidien de la Ligue du Nord) puis du quotidien Libero, dispose d'un programme en cinq points dévoilé sur son site internet : l'organisation d'un référendum consultatif sur la sortie de l'UE, la nationalisation des secteurs stratégiques, le rétablissement de la protection des salaires, l'abolition de l'autonomie de la Banque centrale italienne et la suppression de l'obligation d'équilibrer le budget.

Le siège du secrétariat du parti Italexit a été fixé à Carovigno, une petite commune de 17 000 habitants située dans les Pouilles (province de Brindisi).