Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Un second tour plus serré que prévu pour l'élection présidentielle à Chypre




Le Palais présidentiel de Nicosie attend son futur président (photo : DR)
Le Palais présidentiel de Nicosie attend son futur président (photo : DR)
CHYPRE. C’est sans grand enthousiasme que les Chypriotes grecs se sont rendus aux urnes, dimanche 28 janvier 2018, pour élire leur nouveau président. Le taux d'abstention a atteint les 28,13% (contre 16,86% lors des précédentes élections en 2013). Donné favori parmi les neuf candidats en lice, le conservateur Nicos Anastasiades, président sortant, est effectivement arrivé en tête avec 35,50% des voix mais contre 30,25% pour son principal concurrent Stavros Malas, soutenu par Akel le parti communiste.

Le second tour, le 4 février 2018 présentera donc la même affiche qu'en 2013 et risque d'être largement plus serré que prévu. Les deux finalistes vont désormais se tourner vers le centriste Nicolas Papadopoulos pour attirer ses 25,74% de suffrages obtenus.
A noter que pour la première fois Elam, parti ultra-nationaliste chypriote grec - proche du parti néo nazi grec Aube Dorée -, présentait un candidat. Il est arrivé en quatrième position avec 5,67% des suffrages.

Tous les candidats parlent de réunification

Ancien avocat de soixante-et-onze ans, Nicos Anastasiades, plus technocrate qu’idéologue, brigue un second mandat et deux questions ont dominé la campagne plutôt terne : l’économie et la réunification de l’île divisée depuis 1974.

Côté économie, le président sortant présente un bilan positif. C‘est lui qui a négocié, avec Bruxelles en 2013, un plan de sauvetage de 10 mrds€ en échange d’une série de mesures d’austérité terribles et d’une restructuration du système bancaire. Depuis 2015, l’économie ne cesse de croitre. En 2017, le secteur touristique a connu un record historique.

Pour séduire les quelques 550 000 électeurs - dont environ 700 chypriotes turcs -, Nicos Anastasiades a promis un fonds pour aider à rembourser une partie de l'argent perdu par les épargnants dans la crise de 2013. Cette mesure parle aux Chypriotes qui n'ont jamais retrouvé leur niveau de vie de 2012.

Mais, côté réunification, la situation se trouve au point mort. Alors que Chypre se trouve divisée depuis 1974, les pourparlers engagés en juin et juillet 2017 sous l'égide de l'Onu ont buté sur la question de la présence des 40 000 soldats turcs dans la partie Nord de Chypre et sur celle des garanties des trois puissances garantes de l’île, la Grande Bretagne , la Grèce et la Turquie. Les deux finalistes ont promis cependant une reprise des discussions.




Lundi 29 Janvier 2018



Lu 1983 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Vendredi 27 Juillet 2018 - 10:14 800 migrants tentent d'entrer de force à Ceuta

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.














Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA