Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

Un second terminal croisières pour Marseille


Rédigé par Gérard Tur, le Lundi 12 Octobre 2009 - Lu 3849 fois

Une partie du terminal fruitier du grand port maritime de Marseille devrait changer d’affectation pour devenir le second terminal croisières de la cité phocéenne.


Marseille devrait se doter d'un second terminal croisières pour être en mesure de traiter quatre grands navires de croisières en même temps. Photo GT
Marseille devrait se doter d'un second terminal croisières pour être en mesure de traiter quatre grands navires de croisières en même temps. Photo GT
FRANCE.  « Nous venons d’inaugurer une passerelle de 2,5M€ destinée à faciliter le débarquement des passagers. D’autres investissements suivront avec en particulier la construction d’un nouveau terminal croisières. Nous avons besoin de deux terminaux disposant chacun de deux postes à quai » annonce Jacques Massoni, directeur général de Marseille Provence Cruise Terminal (MPCT).

MPCT regroupe les trois armateurs Costa Croisières  , Croisifrance et MSC Croisières, concessionnaires pour 20 ans du terminal croisières. Les trois compagnies se sont engagées à assurer 450 escales annuelles pour un trafic minimum d’un million de passagers en 2011. Elles fourniront à elles seules 85% de la clientèle.

Hors contrat de concession

Pour atteindre cet objectif, MPCT doit investir six millions d’euros pour rallonger un quai de 120 mètres, construire un parking et des magasins. En revanche, ce second terminal ne figure pas dans le contrat de concession.

« L’actuel ne nous permet pas d’atteindre le million de passagers » constate Jacques Massoni. « Initialement, le contrat de concession prévoyait une extension du quai, mais cela représentera un investissement lourd pour un résultat pas optimal car les sites ne seront pas assez concentrés. C’est pourquoi nous travaillons avec le port sur un aménagement du hangar 24, aujourd’hui vide de toute activité. Ses 20 000 m² nous suffisent amplement ». 

Un terminal fruitier vide

L’ancien président de MSC Croisières avait déjà en son temps fait part de son désir de voir installer l’activité croisières en lieu et place du terminal fruitier. Mais pour des raisons sociales, la direction du Port a toujours déclaré que ce sujet n’était pas à l’étude.

Avec le départ du seul utilisateur de ce terminal, l’israélien Agrexco, les données du problème changent.
 
« Nous pourrons y traiter les têtes de ligne (embarquement et débarquement des passagers) car le hangar dispose d’assez d’espace pour assurer la logistique des bagages » poursuit Jacques Massoni.

« Un architecte travaille déjà sur ce dossier qui représente un investissement de quelques millions d’euros. Il faut aller vite car nous avons besoin de cet équipement avant 2011. La direction du port soutient ce dossier. Dans son projet stratégique, elle a d’ailleurs inclus le hangar 24 dans la zone dédiée aux croisières ».    

Lire aussi Fruits: Agrexco quitte Marseille pour Savone Vado
 




   Nos partenaires





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info