Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Un pont d’érable polydimensionnel




William Allaire

Tabernacle !


Ces jours-ci, le web a l’accent québécois.


Reprenant le flambeau moustachu de Marcel Béliveau, imposteur télévisuel venu des rives du Saint-Laurent qui eut son heure de gloire dans les années 80, un architecte franco-canadien jusque là connu de sa seule famille vient de créer un buzz d’enfer sur la toile avec un projet complètement farfelu de pont entre Marseille et Calvi.


N’ayant probablement pas forcé que sur le sirop d’érable, Alain Laperrière, notre doux rêveur, se targue d’avoir dégoté 200 mds€ de l’Europe et des majors du BTP pour ériger un viaduc flottant de 285 km de long entre la deuxième ville de France et la capitale de la Balagne, une métropole touristique de... 5 500 habitants en basse saison, sans compter Jacques Dutronc.


Avec cet ouvrage d’art, la traversée,... oups ! Pardon... le « voyage initiatique », pour reprendre le descriptif de l’auteur, permettrait à l’homme continental de rejoindre l’île de beauté en à peine trois heures. Voire un peu plus, s’il décidait de faire une halte dans l’une des deux îles artificielles que le buveur de jus d’érable hallucinogène souhaite aménager au milieu des flots.


Ces deux îlots baptisés « Neptunia » et « Poséidon » permettraient, selon leur concepteur, au voyageur de s'initier « à la polydimensionalité de l'élément marin » (sic). Une « polydimension » que l’on a évidemment beaucoup plus de mal à apprécier depuis d’autres ponts, ceux des ferries qui assurent la navette entre la Corse et le continent. Des ferries qui, soit dit en passant, pourraient se retrouver relégués en cale sèche à cause de notre génie des Laurentides.


Cette perspective « bordée d'horizons bleutés » (je cite encore...) aurait au moins l’avantage de régler une fois pour toutes l’imbroglio de la continuité territoriale. Elle pourrait également inspirer les autres Etats méditerranéens en mal de liaisons insulaires. Imaginez un pont reliant les Baléares et Barcelone ou la Crête et le Péloponnèse... Ces viaducs XXL vous feraient passer le futur pont de Messine pour une aimable passerelle piétonne !


Mieux. La construction d’un pont entre la rive nord et la rive sud de la grande bleue pourrait même devenir l’ambition ultime de l’Union pour la Méditerranée. Un symbole. Resterait à choisir les points de départ et d’arrivée. Là, le défi ne serait pas que technique. Les ingénieurs seraient sommés de s’effacer derrière les diplomates. Lesquels auraient tôt fait de truffer l’ouvrage de barrières infranchissables. Avec ou sans sirop d’érable...




Vendredi 16 Avril 2010



Lu 2245 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mardi 11 Septembre 2012 - 17:53 La piste aux (inaccessibles) étoiles

Jeudi 12 Juillet 2012 - 14:16 Cinecittà dans le décor ?

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.














Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA