Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

Un milliard d’euros et quatre ans pour amplifier l’échange électrique franco-italien





FRANCE-ITALIE. Avec la construction, à partir de janvier 2016, de deux stations de conversion électrique en Savoie et en Piémont, la capacité d’échanges électriques entre France et Italie va croître fortement. Ce projet d’un milliard d’euros s’inscrit dans un processus d’interconnexion européen où RTE est très actif.


            Partager Partager

Interconnexion prévue pour 2019 (photo RTE DR)
Interconnexion prévue pour 2019 (photo RTE DR)
A partir de janvier 2016 RTE engagera les travaux de construction d’une station de conversion électrique à Grande-Ile, en Savoie. Elle aura son pendant dans le Piémont, à Piossasco.

Ces travaux doivent permettre de convertir le courant alternatif des lignes à très haute tension françaises de RTE, et Italiennes de son homologue Terna, en courant continu.

Car sur de longues distances, sous terre, le courant alternatif n’est plus adapté. Or, les travaux de ligne nouvelle THT engagés en avril 2015 doivent relier Chambéry en France à  Turin en Italie, via 190 km de lignes électriques. Elles seront enfouies à un mètre de profondeur, en moyenne, le long du réseau autoroutier entre les deux.

Ce projet de plus d’un milliard d’euros bénéficie côté français d’un dispositif d’incitation financier de la Commission de Régulation Electrique. Il a été confié, pour l’essentiel, à Prysmian (CA 2014, 7 mds€) pour la fourniture des câbles, et à Eiffage (CA 2014, 14 mds€) pour les chantiers de travaux publics.

A partir de 2019, et le passage de la ligne par le tunnel du Fréjus entre Italie et France, la capacité d’échange électrique passera de 2650 MW à 4450 MW.

Accords Terna-RTE

La capacité d'échanges électriques entre France et Italie augmentera de 70% avec la ligne THT Chambéry-Turin (photo RTE DR)
La capacité d'échanges électriques entre France et Italie augmentera de 70% avec la ligne THT Chambéry-Turin (photo RTE DR)
Alors que ce chantier décidé lors du sommet Franco-Italien du 11 novembre 2007  est lancé depuis six mois, les deux gestionnaires de réseau viennent de signer un protocole d’ « intensification de coopération technique ».
Le 25 août dernier, les deux sociétés décidaient en effet de « renforcer leur coopération sur les échanges de données et l’exploitation coordonnée des systèmes électriques ».

Le président du directoire de RTE, Dominique Maillard (depuis remplacé, à l’issue de son mandat, par le député PS François Brottes), avait placé cet accord dans une perspective sud-européenne : « La coopération entre les opérateurs de systèmes de transport électrique est essentielle à la bonne intégration des régions européennes et de la Méditerranée », déclarait-il alors.

L’accord d’août 2015 passé entre RTE, filiale à 100% d’EDF, et Terna, filiale de CDP Reti (l’équivalent italien de la Caisse des Dépôts), comporte aussi « un partage d’expérience sur la formation de personnels très spécialisés, un élément nécessaire au vu de la complexité croissante du système d’interconnexion européen ».

RTE travaille depuis déjà plusieurs années sur des projets similaires, comme par exemple l’opération « GreenMe », d’interconnexion entre France et Italie, à l’orée des années 2010.

GreenMe devait faciliter l’intégration d’énergies renouvelables sur le réseau entre sept régions françaises et italiennes, à partir de la région niçoise. Finalement jugé immature, il a été retiré par son promoteur RTE, avant son lancement prévu en 2014.

En partenariat avec EDF

Mardi 20 Octobre 2015

Lu 765 fois











RÉFLEXION

Les territoires ont un rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique : Région SUD et opportunités de coopération sur le plan EU-Med

Constantin Tsakas, délégué général de l'Institut de la Méditerranée, secrétaire général du Femise
Grand angle

Israël : Existe-t-il une alternative politique à Benyamin Netanyahou ?

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil
Grand angle


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss