Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

Un médiateur attendu pour régler la grève d'Air France en Corse


Rédigé par le Jeudi 1 Décembre 2011 | Lu 1937 commentaire(s)


La CGT d'Air France occupe les aéroports d'Ajaccio et de Bastia depuis plus d'un mois (photo CGT Air France)
La CGT d'Air France occupe les aéroports d'Ajaccio et de Bastia depuis plus d'un mois (photo CGT Air France)
FRANCE. Alors que le trafic Air France est suspendu dans les aéroports de Bastia et d'Ajaccio depuis jeudi 1er décembre 2011 et que neuf vols d'Air Corsica depuis ses aéroports et en direction de Marseille et de Nice ont été annulés, le conflit se poursuit.

Le mouvement de grève répond à un appel du syndicat CGT d'Air France qui demande à la direction d'Air France l'application de deux jugements des tribunaux des prud'hommes demandant la titularisation de quarante-cinq employés en CDD (vingt-six à Ajaccio et dix-sept à Bastia). Et fait suite à une occupation des deux principaux aéroports corses par le personnel d'escale d'Air France depuis plus d'un mois.

La direction d'Air France a déjà fait connaître sa position en invoquant le fait qu'il n'était pas possible de titulariser ces salariés en CDD à cause d'un sureffectif dans les escales corses qui emploient 500 personnes en Corse.

Sur la proposition du président de la Cour d'Appel de Bastia, un médiateur devrait intervenir sur l'île vendredi 2 décembre 2011 pour discuter avec la CGT et trouver une solution pérenne au conflit.

Le trafic pour la Corse est actuellement détourné vers les plates-formes de Figari au sud de l'île et de Calvi au nord.

Voir le tract de la CGT Air France sur les raisons du mouvement










Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter









Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook