Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Un infant dans le dos



            Partager Partager

Rattrapé par une affaire de corruption présumée qui éclabousse son gendre, le roi Juan Carlos a décidé de jouer la carte de la transparence en publiant son salaire. 

Les sujets de sa gracieuse majesté ibère ont ainsi pu découvrir que cette dernière avait perçu la bagatelle de 292 752 euros brut en 2011. Soit une rémunération mensuelle de 24.396 euros... une somme pharaonique aux yeux des « indignados » qui battent depuis des mois le pavé des « plazas ». Mais, « vérité en deçà des Pyrénées... » A côté de la reine d’Angleterre qui perçoit chaque année une dotation de plus de 10 millions d’euros pour régler ses menus frais et l’entretien de ses palais, le monarque espagnol passe pour un smicard. 

Même si le temps de travail d’un roi dépasse allègrement les 35 heures et que l’âge du départ en retraite coïncide généralement avec le jour de la signature de son acte de décès, le salaire de Juan Carlos fera sourire les travailleurs immigrés qui foulent les pelouses avec la tunique blanche du Real Madrid. Pour les plus habiles de ces manchots en culottes blanches, 292 752 euros correspond à une semaine de rémunération...
Cette disproportion est sans doute à l’origine des mésaventures financières d’Inaki Urdangarin.
Nostalgique des années où il était capitaine de l’équipe de handball du FC Barcelone, l’ennemi juré du Real Madrid, le mari de l’infante Cristina, la plus jeune des filles du roi, est soupçonné d’avoir trempé dans une affaire de détournements de fonds impliquant une société de mécénat qu’il a présidée entre 2004 et 2006. Un soupçon qui rejaillit évidemment sur l’image de la Casa Real.
A la Cour, on appelle ça faire un infant dans le dos...

Vendredi 20 Janvier 2012

Lu 909 fois




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 11 Septembre 2012 - 17:53 La piste aux (inaccessibles) étoiles

Jeudi 12 Juillet 2012 - 14:16 Cinecittà dans le décor ?


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





RÉFLEXION

Après la pandémie : vers des villes et territoires résilients en Méditerranée, ou le refus de l'aveuglement

L'Ambassadeur Bernard Valero, directeur général de l'Agence des villes et territoires méditerranéens durables (Avitem)
Grand angle

Covid-19 : L'Europe et l'après-crise économique déclenchée par la pandémie

Henry Marty-Gauquié, membre du groupe d'analyse JFC Conseil




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.