Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Un étudiant prend une participation majoritaire dans la compagnie aérienne israélienne El Al



            Partager Partager

Un nouveau propriétaire prend sous son aile El Al (photo : F.Dubessy)
Un nouveau propriétaire prend sous son aile El Al (photo : F.Dubessy)
ISRAËL. Eli Rozenberg, un étudiant israélien de Yechiva (centre d'étude de la Torah et du Talmud) de vingt-sept ans vivant à Jérusalem, détient désormais une participation majoritaire de 42,85% dans El Al Israel Airlines (El Al) via sa société Kanfei Nesharim Airlines.

Né à New York, et fils du milliardaire américain Kenny Rozenberg, fondateur et Pdg du groupe Center Health Care (maisons de retraite), il a acquis, mercredi 16 septembre 2020 pour un montant de 150 M$ (126 M€), une grande partie des actions de l'offre publique placée sur la compagnie aérienne israélienne à la Bourse de Tel Aviv, dans le cadre de son plan de sauvetage. L'offre d'Eli Rozenberg étant la seule intervenue, comme prévu, l'Etat israélien a donc racheter toutes les autres actions non désirées pour environ 100 millions de shekels (24,7 M€) soit entre 12 à 15% du capital, selon la presse locale.

La précédente clef de répartition du capital d'El Al était constituée de Knafaim Holdings Ltd. (38%), du groupe Ginsburg (8%) et de l'Etat israélien (54%).

2 mrds$ de dette nette

Avec plus de 2 mrds$ de dette nette et une perte nette de 244 M$ au premier semestre 2020, la compagnie aérienne va être obligée de se séparer de 2 000 salariés sur les 6 300 qu'elle compte. La pandémie l'a amené à mettre 80% de ses employés en congés sans solde - un dispositif prolongé jusqu'à fin octobre 2020 -, et à réduire de 20% les rémunérations de ses cadres et directeurs.

El Al a accepté, début juillet 2020, le plan de sauvetage proposé par le gouvernement israélien et prévoyant l'obtention d'un prêt de 250 M$ (221 M€) bénéficiant d'une garantie de l'Etat sur 75% du montant, en cas de défaillance de l'entreprise. Parallèlement, il était donc prévu la vente d'actions d'El Al à la Bourse de Tel Aviv.

"El Al contrôlée par Kanfei Nesharim Airlines mettra un accent particulier sur la ponctualité de tous les vols, en investissant dans des ressources importantes pour améliorer le service et l'expérience de vol de tous ses clients, et en travaillant à améliorer la nourriture servie aux passagers dans toutes les classes", souligne un communiqué du repreneur. Il s'engage dans ce texte à "assumer la grande responsabilité de restaurer la confiance des passagers, d'assurer les emplois des milliers d'employés d'El Al et de conduire la compagnie aérienne vers un avenir sûr".

El Al a transporté 5,8 millions de passagers (et 74 500 tonnes de fret) en 2019 et devrait reprendre ses vols cargos à partir du 21 septembre 2020 et commerciaux au 1er octobre 2020. Le gouvernement israélien a de nouveau décrété un confinement dans l'ensemble du pays depuis vendredi 18 septembre 2020, à cause de la propagation alarmante de la Covid-19.

Vendredi 18 Septembre 2020

Lu 1424 fois




Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


RÉFLEXION

Le droit au blasphème, le Coran et la jurisprudence exégétique

Sami Bibi, universitaire et chercheur auprès du réseau international Politique Economique et Pauvreté (PEP) de l'Université Laval (Québec-Canada)
Grand angle

Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.