Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Un collectif français demande à Benjamin Netanyahou de renoncer à ses projets d'annexion unilatéraux



            Partager Partager

ISRAËL. Un collectif d'une cinquantaine de personnalités et d'organisations françaises demande au gouvernement israélien de renoncer à l'application de la souveraineté israélienne en Cisjordanie. Dans leur tribune, publiée Jeudi 18 juin 2020 dans les colonnes du journal le Monde, ils réclament d'"agir au plus vite pour qu'Israël renonce à ce projet d'annexion", qui "porterait atteinte au droit du peuple palestinien et, en même temps, défigurerait le projet sioniste visant à l'établissement d'un Etat juif et démocratique". Selon ce texte, "une annexion unilatérale serait contraire au droit international et contreviendrait à toutes les résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies (...) Si elle était appliquée, (elle) signifierait la fin de la solution à deux Etats et anéantirait tout espoir du peuple palestinien de parvenir à l'autodétermination par des moyens non violents".

Voici deux jours, Abdallah II s'adressait virtuellement à des membres du Congrès américain en indiquant "toute action unilatérale israélienne visant à annexer le territoire en Cisjordanie est inacceptable et sape les chances de paix et de stabilité dans la région." Le roi de Jordanie rappelait dans son intervention "la nécessité de mettre fin au conflit israélo-palestinien sur la base d'une solution à deux Etats" et "l'importance d'établir un Etat palestinien indépendant, souverain et viable, sur les lignes du 4 juin 1967, avec Jérusalem-Est comme capitale."

Une annexion en deux phases

Benjamin Netanyahou annoncera le 1er juillet 2020 le calendrier de son plan d'annexion (photo : DR)
Benjamin Netanyahou annoncera le 1er juillet 2020 le calendrier de son plan d'annexion (photo : DR)
Le 1er juillet 2020, le gouvernement israélien devrait dévoiler sa stratégie concernant la mise en place du plan proposé, en janvier 2020, par l'administration américaine pour régler le conflit israélo-palestinien. Plus spécifiquement, le calendrier sur l'annexion par Israël de la Vallée du Jourdain et d'une partie de la Cisjordanie - les implantations occupées par 450 000 Israéliens vivant au milieu de 2,7 millions de Palestiniens - sera ainsi précisé. Un acte contesté internationalement et par une partie de sa population.

Selon le quotidien Israel Hayom du 17 juin 2020, Benjamin Netanyahou pourrait procéder en deux étapes. Il annexerait d'abord 10% des territoires en Cisjordanie concernés par le plan américain. Il s'agirait de localités situées en dehors des grands blocs d'implantations. Le premier ministre israélien mènerait ensuite des négociations avec l'Autorité palestinienne pour établir un accord de paix. En cas d'échec, il entrerait dans une seconde phase avec l'application de sa souveraineté sur les 20% restants.
D'autres journaux israéliens évoquent la possibilité d'une simple annexion partielle, voire d'un report du projet.

Jeudi 18 Juin 2020

Lu 743 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.