Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Un banquier italien soupçonné de blanchiment d'argent via le Vatican



            Partager Partager

Giampietro Nattino dirige une banque vieille de plus d'un siècle (photo : DR)
Giampietro Nattino dirige une banque vieille de plus d'un siècle (photo : DR)
ITALIE / VATICAN. Giampietro Nattino, le patron de la banque d'affaires italienne familiale Banca Finnat, a été placé, mardi 21 février 2017 au soir, sous "enquête pour manipulation du marché et obstacle au fonctionnement du gendarme de la bourse italienne".

La police financière italienne a saisi 2,5 millions de biens du banquier (immobilier, terrains et actions) qui aurait effectué, via un organisme du Vatican, des blanchiment d'argent entre 2000 et 2011 en Suisse et en Italie. Il déposait des fonds auprès de l'Administration du patrimoine du Saint-Siège (Apsa) et de l'Institut pour les oeuvres de religion (IOR ou Banque du Vatican).
Des pratiques rendues impossibles depuis mars 2011 et la législation anti-blanchiment du Vatican.

En février 2015, le procureur de la Cité de l'Etat du Vatican avait ouvert une enquête sur les opérations d'achat et de vente de titres et des transactions aboutissant à Giampietro Nattino. Il avait alors collaboré avec les justices italienne et suisse.

Dans un communiqué publié mardi 21 février 2017 sur le site de sa banque, Giampietro Nattino précise que "la saisie a été effectuée avec la pleine coopération des parties concernées....Il s'agit d'une mesure qui me concerne personnellement et ne concerne pas la Finnat Bank."

Finnat Bank a été créée en 1898 à Rome par Pietro Nattino. La banque d'affaires est toujours restée entre les mains de la famille Nattino. Elle dispose de bureaux à Rome, Milan, Novi Ligure et Lugano.

Eric Apim
Mercredi 22 Février 2017

Lu 3563 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





RÉFLEXION

"Algérie, mon amour" soulève des questions qu’il est nécessaire de creuser

Razika Adnani, philosophe et spécialiste des questions liées à l'islam, membre du Conseil d'orientation de la fondation de l'Islam de France, du Conseil scientifique du CEFR et du groupe d'analyse JFC Conseil
Grand angle

Après la pandémie : vers des villes et territoires résilients en Méditerranée, ou le refus de l'aveuglement

L'Ambassadeur Bernard Valero, directeur général de l'Agence des villes et territoires méditerranéens durables (Avitem)




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.