Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info
AACN | Association des Agents et Consignataires de Marseille Fos

     

Trois questions à Amal Louis, présidente de l’AACN



L’action des services de l’Etat ralentit-elle le passage portuaire ?

Amal Louis, présidente de l’AACN. Photo econostrum
Amal Louis, présidente de l’AACN. Photo econostrum
Le temps de passage portuaire s’est nettement amélioré (28 mn). Il est le fruit d’un travail en commun des professionnels de la place portuaire et des services de l’Etat. Des avancées apporteront plus de fluidité, je pense notamment à l’interface entre les systèmes TRACES et DELTA qui sera effective fin 2016.

Par ailleurs, nous avons encore du chemin à faire concernant les délais de traitement des flux  soumis à contrôles phytosanitaires. 

L’élargissement des amplitudes horaires d’intervention permettrait de gagner en compétitivité. Il est difficile d'expliquer à nos clients que la plage horaires des services phytosanitaires n'est pas analogue aux autres services de l'Etat surtout sur les bassins Ouest ou la majorité des trafics sont soumis aux contrôles.
 

Pourquoi plaidez-vous en faveur d’un PIF dérogatoire ?

Nous demandons le maintien de ce lieu d’inspection phytosanitaire pour une raison toute simple : « La fluidité du passage portuaire ».

Ce lieu d’inspection déporté traite les trafics en provenance d’Israël. Effectuer les opérations de contrôle sur site représente un argument commercial important et un gage de compétitivité. Les ports concurrents enregistrent des temps de passages très courts et surtout une amplitude horaire H24.
 

Quel sera, selon vous, l’atout d’un point unique de contrôle ?

Photo GPMM
Photo GPMM
Les agents, soucieux de capter et de massifier à Marseille-Fos les marchandises qui transitent dans des ports étrangers plaident en faveur d’un regroupement de l’ensemble des services de l’Etat et des lieux de contrôle afin de fluidifier le passage portuaire et diminuer les coûts pour nos clients. Les agents participent à la réflexion dans le cadre de groupes de travail du Conseil de Développement du GPMM, afin d’avancer sur la mise en place de points de contrôle unique.

 




Les archives de la newsletter AACN
< >

Jeudi 9 Février 2017 - 16:18 Recognition of the profession of ship's agent