Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


            Partager Partager

Trois pays méditerranéens devront recourir à une aide alimentaire extérieure en 2021




Une production mondiale de blé en hausse (photo : FAO)
Une production mondiale de blé en hausse (photo : FAO)
MEDITERRANEE. Dans son rapport "Perspectives de récoltes et situation alimentaire", l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) dresse une liste de quarante cinq pays qui auront besoin d'une aide alimentaire extérieure en 2021. Trente quatre d'entre eux se situent en Afrique* et trois en Méditerranée : la Libye (également comptabilisée dans le continent africain), le Liban et la Syrie.

En Libye, la FAO pointe l'insécurité, l'instabilité économique et politique et les prix élevés des denrées. 1,3 million de personnes (soit 23% de la population) se trouverait sous assistance humanitaire dont 700 millions nécessitant une aide alimentaire. "La moitié sont des Libyens déplacés ou des migrants résidant en Libye ou transitant à travers le pays", précise le rapport de l'organisation onusienne.

Soumis depuis des mois à une crise financière et économique et à ses répercussions sociales, le Liban n'arrive plus à nourrir sa population. En août 2020, la Commission économique et sociale de l'Onu pour l'Asie occidentale (CESAO) révélait que 55% des habitants vivaient sous le seuil de pauvreté contre 28% en 2019. Selon le rapport publié le 4 mars 2021 par la FAO, ce chiffre serait aujourd'hui plus élevé à cause d'une baisse du pouvoir d'achat des ménages.

Selon les propres données syriennes, 12,4 millions d'habitants (60% de la population totale) se trouvent en insécurité alimentaire. Soit 5,4 millions de plus qu'à la fin 2019. "Bien qu'une aide alimentaire internationale soit fournie, les réfugiés syriens exercent une pression sur les ressources des communautés d'accueil", indique la FAO.

Hausse des produits alimentaires

La production céréalière a regressé en Afrique du Nord. Chiffres en million de tonnes. (tableau : FAO)
La production céréalière a regressé en Afrique du Nord. Chiffres en million de tonnes. (tableau : FAO)
L'organisation basée à Rome estime qu'entre janvier et juin 2021 le nombre de personnes en situation d'insécurité alimentaire devrait augmenter de près de 3 millions pour atteindre les 16,2 millions sur la planète.

Et ce, en dépit d'une production mondiale de blé (502 millions de tonnes pour les 51 pays à faible revenu et à déficit vivrier) en hausse de 3% en 2020 par rapport à 2019 et une prévision de nouveau record en 2021 avec 780 millions de tonnes. A noter cependant que l'Union européenne (281,5 millions de tonnes) et l'Afrique du Nord (32,7 millions de tonnes) sont les deux seules grandes régions à enregistrer un recul de la production de céréales sur la même période avec respectivement -13,1% et - 9,5%.

Dans le monde, la production totale céréalière s'est élevée à 2 761,3 millions de tonnes (+1,9%) en 2020.

"En 2020-2021, l’organisation onusienne prévoit notamment une croissance annuelle de 2,0% de l’utilisation mondiale de blé, qui devrait atteindre 2,766 milliards de tonnes. Il s’agit d’une hausse de 5,5% des échanges mondiaux de céréales, qui devraient représenter 464 millions de tonnes. La FAO s’attend aussi à ce que les stocks mondiaux de riz et de blé grossissent, tandis que ceux des céréales secondaires devraient diminuer", précise le rapport de l'institution.

L'indice FAO constate une hausse des produits alimentaires en février 2021, neuvième mois consécutif d'augmentation. Ceci concerne principalement le sucre (+6,4% par rapport à janvier 2021) et les huiles végétales (+ 6,2% - niveau le plus élevé depuis avril 2012).

Les seuls prix des céréales ont progressé de 1,2% en moyenne par rapport au mois de janvier. Le sorgho enregistre une hausse de 17,4% sur le mois alors que les cours internationaux du maïs, du blé et du riz demeurent stables ou augmentent légèrement.


*Burkina Faso, Burundi, Cabo Verde, Cameroun, République du Congo, Djibouti, Érythrée, Eswatini, Éthiopie, Guinée, Kenya, Lesotho, Libéria, Libye, Madagascar, Malawi, Mali, Mauritanie, Mozambique, Namibie, Niger, Nigéria, Ouganda, République centrafricaine,  République démocratique du Congo, Tanzanie, Sénégal, Sierra Leone, Somalie, Soudan, Soudan du Sud, Tchad, Zambie, Zimbabwe.

Lire le rapport "Perspectives de récoltes et situation alimentaire" de la FAO (en anglais)

Eric Apim
Lundi 8 Mars 2021

Lu 1387 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





RÉFLEXION

De "Algérie libre et démocratique" à "État civil et non militaire"

Razika Adnani, philosophe et spécialiste des questions liées à l'islam, membre du Conseil d'orientation de la fondation de l'Islam de France, du Conseil scientifique du CEFR et du groupe d'analyse JFC Conseil
avis d'expert


Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA





Guide de l'économie 2021
Le guide 2021 de l'économie en Méditerranée

Le guide 2021 de l'économie e...

 30,00 € 
  Prix Spécial | 20,00 €



À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.