Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Train à grande vitesse : Le réseau espagnol vise la première place mondiale pour 2010


Pays à l’infrastructure ferroviaire sous-développée il y a encore 15 ans, l’Espagne met les bouchées doubles avec l’AVE (Alta velocidad espanola). Une politique volontariste y construit autant de kilomètres de lignes rapides qu’il en existe. En 2010, le pays devrait en compter un total de 2 200 kilomètres. Un chiffre qui convertirait le réseau espagnol en n°1 mondial, devant la France et le Japon.


            Partager Partager

Train à grande vitesse : Le réseau espagnol vise la première place mondiale pour 2010
Après seulement sept mois de fonctionnement, l’AVE (le TGV espagnol) entre Madrid et Barcelone fait pratiquement jeu égal avec la ligne aérienne. Il enlève 47% de part de marché et la différence entre les deux modes de transport est seulement de 29 871 passagers pour le mois de septembre (239 871 pour l’aérien contre 210 000 pour le fer). La comparaison pour le même mois de l’année dernière est édifiante : 383 330 contre 79 670 pour le rail.

La RENFE, compagnie ferroviaire espagnole, est très près de gagner son pari : dépasser l’avion avant la fin de l’année. Au rythme de 50 trains par jour (des Siemens 103) roulant à des pointes de 350 km/h (record de vitesse commerciale), les deux métropoles distantes de 621 km sont reliées en 2h38. Le monde des affaires a poussé à la foudroyante montée en charge. Le profil du voyageur dessiné par une enquête révèle en effet que 66% des passagers occupent un poste de responsabilité dans leurs entreprises et que 69% ont un niveau d’étude universitaire. Détail qui montre le bouleversement apporté par l’AVE, entre 4 000 à 5 000 abonnés partagent travail et résidence entre les deux villes.

Cet extraordinaire succès confirme le gouvernement espagnol dans sa politique d’infrastructure grande vitesse. Sur la législature 2004-2008, 700 kms nouveaux ont été livrés. 1300 kms devraient s’ajouter pour la période 2008-2012. « Déjà en 2010, nous serons le premier pays du monde en kilomètres de lignes de grande vitesse », assure t-on. Avec près de 3000 km en 2012, plus de la moitié de la population espagnole sera située à moins de 50 km d’une gare AVE.

2020 : Connexion Espagne-France-Italie si tout va pour le mieux

En 2011, l’AVE atteindra la frontière franco-espagnole à Figueras. Son homologue français, le TGV, sera t-il exact au rendez-vous pour la jonction ? Il est à peu près certain que la connexion se fera à ces dates suivant un axe Perpignan-Toulouse-Bordeaux. La gare TGV de Perpignan est en train de lever de terre et les deux trains véloces devraiet se joindre à travers les Pyrénées en février 2009.

Quant à l’axe Perpignan-Montpellier-LGV Méditerranée (Aix-Marseille-Nice), il faudra attendre, dans le meilleur des cas, l’horizon 2020 pour monter à bord des rames rapides qui mettront Marseille à 2 heures de Barcelone. En effet, le contournement grande vitesse de Nîmes et Montpellier (70 km de voies) vient tout juste de voir son appel d’offres au partenariat Public-Privé lancé. Et le tracé du tronçon grande vitesse Montpellier-Perpignan (160 km) sera défini après le débat public qui sera organisé à partir de mars 2009. Reste à ajouter une inconnue, si la LGV Méditerranée passe finalement par la gare de l’Arbois à Aix-en-Provence, comment se réalisera la connexion avec Nîmes pour assurer le corridor méditerranéen Espagne-France-Italie ?

Contrairement à son voisin espagnol, la France se presse lentement pour concrétiser ses lignes grande vitesse.


Elipsos, 5e compagnie ferroviaire grande vitesse bilatérale

La SNCF et son homologue espagnol, RENFE, sont en train de créer une société commune d'exploitation des futurs trains à grande vitesse reliant les deux pays. Nom provisoire de cette société Elipsos. Les premiers passagers pourraient embarquer dès le mois de décembre 2011. Cette ligne devrait permettre notamment de relier Marseille à Barcelone en 3 heures, sans changement de train, au lieu de 5 à 6 heures aujourd'hui. La SNCF prévoit déjà 16 trains par jour pour cette future ligne qui connectera seize villes du sud de la France à l’Espagne. Détail, les futurs TGV seront "hispanisés", a annoncé Guillaume Pépy, le président de la SNCF. "À bord des TGV français la climatisation n'est efficace que jusqu'à 35°c. En Espagne, il faut que nous montions jusqu'à 40 à 45°c", a-t-il ajouté.
Pour la SNCF, il s'agit de la cinquième compagnie d'exploitation commune après Eurostar, créée en 1993, pour les trains entre la France et la Grande-Bretagne, Thalys (France-Pays Bas), Lyria (France-Suisse) et Alleo (France-Allemagne).

Robert Villena
Jeudi 16 Octobre 2008

Lu 7590 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.