Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Tourisme au Sud : seul le Maroc surnage



            Partager Partager

Les plages marocaines attirent de plus de plus de touristes. Photo GT
Les plages marocaines attirent de plus de plus de touristes. Photo GT
MÉDITERRANÉE. La saison estivale 2014 s'annonce catastrophique en Égypte, médiocre en Tunisie, bonne au Maroc. Les trois principales destinations touristiques du Sud de la Méditerranée vont vivre un été 2014 extrêmement contrasté.

Les revenus du secteur touristique égyptien n'en finissent plus de s'effondrer. Le pays enregistre pour le premier trimestre 2014 un recul de 43% (940 M€) par rapport à une année 2013 déjà très mauvaise (-41%). 2014 devrait rester comme une année noire. L'attentat de février dernier contre un car de touristes sud-coréens, la vague de viols dont souffre le pays et l'agitation politique ont conduit une quinzaine de gouvernements à emmètre des restrictions de voyage.

L’industrie du tourisme, 3e source de revenus, est sinistrée. La chute de fréquentation des sites archéologiques dépasse 70%. Sur les 350 bateaux qui naviguaient sur le Nil avant la révolution, seule une trentaine proposent actuellement une croisière.

La Tunisie, elle aussi fortement dépendante du tourisme, limite la casse, mais n'arrive toujours pas à retrouver son niveau de fréquentation d'avant 2010. Le nombre de Français choisissant la Tunisie pour passer leurs vacances a baissé sur les quatre dernières années de 40% .

Les prix cassés ne permettent pas de remplir les hôtels, mais maintiennent le secteur à flot. Le premier trimestre 2014 a vu une croissance des recettes touristiques de 2,1% et du nombre de touristes de 7,1% . La Tunisie recevait sept millions de visiteurs en 2010, qui généraient 7% du produit intérieur brut et faisait vivre 10% de la population. Ces niveaux ne pourront pas être atteints en 2014, mais la saison pourrait marquer le débit du renouveau du tourisme tunisien.

Selon le dernier baromètre SNAV (Syndicat national des agents de voyages)/Atout France, les réservations de français pour la Tunisie ont quasiment doublé entre les mois de février 2013 et 2014 (+ 84 %). Le ministère français des affaires étrangères a ces dernières semaines assoupli ses restrictions et remis en vert les zones touristiques du pays.    

Épargné par les révolutions, le Maroc continue d'attirer. Le secteur du tourisme y représentait en 2013 plus de 8,6% du PIB (9,5 milliards de dollars). Les revenus du tourisme devraient progresser de + 8,1% en 2014 selon le Conseil mondial du voyage et du tourisme, alors que l'Office national marocain du tourisme prévoit d’accueillir plus de 11 millions de touristes étrangers en 2014. La relative paix sociale et les problèmes que connaissent ses voisins font du Maroc une destination en vogue.

Gérard Tur

Vendredi 18 Avril 2014

Lu 12707 fois




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 19 Mars 2019 - 12:24 La croisière s'allie au Sud €



1.Posté par lina le 18/04/2014 13:42
En tant que professionnels tunisiens, nous sommes à l'écoute des prévisions. Celles du ministère du tourisme tunisien me semblent plus optimistes que les vôtres. Méthode Coué ?

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

2.Posté par Abdelkader le 18/04/2014 18:06 (depuis mobile)
Il n'y a pas que le contexte qui fait fuir les touristes de Tunisie, il y a aussi la qualité (accueil, service, prestations, coût...).
Auxquelles on rajoutera la sécurité...

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

3.Posté par Amor Déhissy le 18/04/2014 20:56
Facebook
Je ne pense pas que la saison en Tunisie sera médiocre. Elle sera moyenne voire bonne. A priori les conditions sont favorables avec:
- l'amélioration des conditions de sécurité dans le pays,
- la crise économique en France qui favorise le court et moyen courrier et notamment la destination Tunisie qui offre un excellent rapport qualité prix surtout pour les familles,
-les médias français qui ont relâché leur pression sur la Tunisie.
Si le marché algérien ne nous fait pas faux bond alors on peut espérer une bonne saison touristique.

Pour juger de l'année touristique en Tunisie nous attendons toujours l'arrière saison et fin octobre pour faire un bilan.

Certes le niveau de 2010 sera difficilement atteignable. Mais pour un pays qui a fait une révolution les résultats du tourisme tunisien depuis 2011 sont relativement positifs puisqu'il a réussi spectaculairement à rester à flot.

Il n'en reste pas moins que pour les problèmes structurels du tourisme tunisien et notamment sa diversification il faudra attendre quelques années.

4.Posté par Gérard Tur le 19/04/2014 10:36
Merci pour ces commentaires.
La méthode Coué est pratiquée par les autorités de tous les pays du monde... En Tunisie comme ailleurs. La Tunisie semble sur la bonne pente pour reconquérir les parts de marché perdues. Mais faudra des années avant de retrouver le niveau de l'avant révolution.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.



Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA



RÉFLEXION

La Syrie, symbole du retour triomphant de la Russie au Moyen-Orient...
et après ?

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d’analyse de JFC Conseil
avis d'expert


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE