Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Thomas Fleurs s’ouvre sur l’Espagne.


Le grossiste en fleurs coupées achève son maillage de la France et poursuit son développement vers le sud.


            Partager Partager

Thomas Fleurs s’ouvre sur l’Espagne.
Après la France, le grossiste en fleurs coupées Thomas Fleurs s’attaque à l’Espagne. La PME basée à Entraigues, dans le Vaucluse, finalisera d’ici fin 2008 le rachat d’un grossiste à Barcelone. Marbella, Majorque et Madrid devraient suivre en 2009.

Thomas Fleurs revendique la place de leader dans la vente de fleurs coupées destinées aux fleuristes. Forte de 55 salariés, la société a réalisé en 2007 un chiffre d’affaires de 12,8 millions
d’euros (+25%). Son PDG Thomas Van Pul prévoit pour 2008 de dépasser les 20 millions d’euros.

Thomas Fleurs s’appuie pour la commercialisation de ses fleurs sur le premier site français de vente en ligne dédié aux fleuristes et sur sept magasins. La PME a racheté en 2007-2008 les grossistes Cash Auvergne et Berry Fleurs dans le massif central, Floraprovence à Hyères (Var), puis Phocéa Fleurs à Marseille.

La réussite de Thomas Fleurs repose sur un modèle économique original. Alors que ses concurrents, en Espagne comme en France, livrent les fleuristes en camions, la société propose ses fleurs dans des libres-services. L’économie logistique réalisée permet de vendre à des prix planchers.

Thomas Van Pul diversifie en 2009 ses activités en lançant deux innovations.

La première, Wallflower, consiste en un tableau floral, protégé par un brevet, qui ne demande ni source d’énergie ni entretien, si ce n’est un peu d’eau.

La seconde concerne la logistique. Thomas Fleurs a inventé un nouveau chariot à fleurs pliable. Ce système permet à 5 camions sur 6 de charger du fret dans le sens sud nord (les fleurs viennent des Pays Bas), alors que jusqu’à présent les poids lourds repartent avec des remorques remplies de chariots vides. Le transport représente en moyenne 16 à 17% du prix d’une fleur. Thomas Van Pul espère remporter avec son produit révolutionnaire un appel d’offres concernant le renouvellement de 300 000 chariots de la bourse aux fleurs néerlandaise. La grande distribution teste également son produit, déjà vendu à 4 000 exemplaires. Au total, ces deux diversifications devraient générer en 2009 un chiffre d’affaires supplémentaire d’une quinzaine de millions d’euros.

Gérard Tur
Mercredi 15 Octobre 2008

Lu 3923 fois


Tags : fleurs


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


Publireportage


Med'Innnovant, un concours accélérateur de start-up


Publireportage
Publireportage Euroméditerranée




Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.