Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


This is not a method !

William Allaire



            Partager Partager

Quand le bâtiment va, tout va... de travers à Jérusalem.

Alors qu’un peu partout le marché de l’immobilier bat de l’aile, l’annonce par le gouvernement Netanyahou de son intention de construire un programme de 1.600 logements Jérusalem-Est a provoqué une grave crise diplomatique entre les Etats-Unis et Israël.

Rappelons que la partie orientale de Jérusalem est censée devenir la capitale du futur Etat palestinien, Etat dont le ministre des Affaires étrangères israélien, l'ultranationaliste Avigdor Lieberman refuse d’entendre parler, même dans la langue des signes...

Dans toutes les capitales, les Chancelleries ont évidemment perçu l’ombre envahissante de M. Lieberman derrière ce projet immobilier qui doit voir le jour dans une colonie ultra-orthodoxe située en plein coeur de partie Est de la ville « trois fois sainte ».

Malgré les protestations de la communauté internationale, le gouvernement israélien ne semble pas prêt à ranger ses pelleteuses au garage.

Alors que d’aucuns craignent la résurgence d’une nouvelle Intifada, je ne résiste pas à vous citer un extrait d’une tribune parue dans Le Monde du 23 février dernier cosignée des ministres français et espagnol des Affaires étrangères, Bernard Kouchner et Miguel Angel Moratinos : « La construction de l’Etat palestinien est aujourd’hui un objectif partagé par tous », claironnaient les deux diplomates avant de saluer « l’annonce d’un moratoire, certes temporaire et limité, sur les constructions dans les colonies ». Par « temporaire et limité », il fallait comprendre d’une durée de... deux semaines !

 A cet instant, il nous revient en mémoire une autre déclaration passée à la postérité : lors de sa visite à Jérusalem-Est le 22 octobre 1996, Jacques Chirac avait vitupéré contre l’excès de zèle de la sécurité israélienne. Avec son accent anglais à la Maurice Chevalier, le président français s’était emporté contre le chef de la sécurité en lui criant à la face : «What do you want ? Do you want me to take my plane ? To go back to my country ? To go back to France ? Is that what you want ? This is provocation ! This is not a method ! ».

Quatorze ans après, Jacques Chirac is back in France and is no longer President. Benjamin Netanyahou is still Prime minister. And the method remains the same...


Mercredi 17 Mars 2010

Lu 1287 fois




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 11 Septembre 2012 - 17:53 La piste aux (inaccessibles) étoiles

Jeudi 12 Juillet 2012 - 14:16 Cinecittà dans le décor ?


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.



Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.