Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Tertium se met en quatre pour attirer de nouveaux investisseurs



            Partager Partager

Pour Pierre Grand-Dufay, président de Tertium, c'est "un engagement responsable" pour des entrepreneurs de Paca que de soutenir la croissance de PME prometteuses. (Photo JC Barla)
Pour Pierre Grand-Dufay, président de Tertium, c'est "un engagement responsable" pour des entrepreneurs de Paca que de soutenir la croissance de PME prometteuses. (Photo JC Barla)
FRANCE. Née à Marseille en 2012, Tertium est une société d'investissement indépendante dont le capital est abondé par vingt chefs d'entreprises de Provence-Alpes-Côte d'Azur et la Caisse d'Epargne Provence-Alpes-Corse, son actionnaire majoritaire.

Elle cible des Pme du Sud-Est affichant au minimum 5 M€ de chiffre d'affaires et disposant d'un potentiel de croissance, quel que soit leur secteur. Elle est entrée minoritairement au capital de quatre sociétés en transmission ou en développement pour un montant total de 7,3 M€ : Bio&Co (distribution de produits alimentaires biologiques) à Aix-en-Provence, Ampéris Energie (génie climatique et électrique) à Marseille, Maisons du Midi (construction de maisons individuelles) à Solliès-Ville et Maten (services industriels, maintenance, travaux neufs dans l'énergie) à Saint-Martin-de-Crau. Un cinquième projet devrait se concrétiser avant la fin de l'année 2014.

Très scrupuleuse sur la qualité des dossiers et du management qui les porte, Tertium conforte son apport financier par un accompagnement sur la préparation et la conduite de l'opération, la définition de la stratégie et des objectifs d'expansion et ouvre ses réseaux à l'entrepreneur.

"Depuis notre création, nous avons reçu 180 dossiers dont la moitié entrait dans notre cible et nous avons rencontré près de 70 dirigeants" confie Florence Canonge, associée. A ce jour, le "ticket" d'entrée a varié de 500 000 € à 2, 4 M€. Tertium souhaite augmenter à l'avenir le montant de ses participations, tout en restant minoritaire. La société veut élargir son assiette d'investisseurs afin de disposer d'un fonds de 40 à 50 M€ "pour soutenir dix à douze valeurs substantielles et mieux poser notre capacité à entrer sur des dossiers de qualité" explique Stéphane Assuied, associé. Selon le président, Pierre Grand-Dufay, l'opération commencera début 2015 afin d'être achevée en 2016. Parallèlement, Tertium envisage de se mobiliser sur trois à quatre projets supplémentaires en 2015.

Jeudi 13 Novembre 2014

Lu 4125 fois




Dans la même rubrique :
< >

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


RÉFLEXION

Le droit au blasphème, le Coran et la jurisprudence exégétique

Sami Bibi, universitaire et chercheur auprès du réseau international Politique Economique et Pauvreté (PEP) de l'Université Laval (Québec-Canada)
Grand angle

Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.