Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info






Team Sud Export dresse un bilan positif de ses un an d'existence mais veut aller encore plus loin


Un an après son lancement dans cette région pilote, la Team Sud Export a permis à 140 entreprises basées en Provence-Alpes-Côte d'Azur d'être sélectionnées par ce guichet unique à l'export. Elles bénéficieront toutes d'un programme d'accélération à l'export dans l'année 2019.


            Partager Partager

La Team Sud Export et les entreprises bénéficiaires du premier programme d'accélération à l'internationalisation (photo : F.Dubessy)
La Team Sud Export et les entreprises bénéficiaires du premier programme d'accélération à l'internationalisation (photo : F.Dubessy)
FRANCE. Un an après son lancement à Marseille, la Team Sud Export présentait, vendredi 10 mai 2019 son premier bilan. Ce guichet unique à l'export met en commun les moyens, les outils et les ressources de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur et ceux de la CCI Provence-Alpes-Côte d'Azur, avec le soutien de BpiFrance, de Business France et des Conseillers du commerce extérieur de la France (CCEF).

Il a permis - depuis le 1er janvier 2019, date du début du parcours Sud Export, après un appel à manifestation d'intérêt -, de qualifier 140 entreprises (entretien et cahier des charges), d'en préparer soixante (plan d'action) et d'en projeter vingt à l'international (missions). Les 140 étant appelées à être aussi projetées d'ici la fin de l'année 2019, alors que les quinze coachs dédiés par la structure, alimentent au quotidien leur portefeuille avec de nouvelles sociétés. "Nous avons décidé de suivre 4 000 entreprises sur les 9 000 exportatrices. 500 sont accompagnés et cinquante ont rejoint notre accélérateur. il s'agit de toute une chaîne de valeur créée alors qu'avant tout était isolé", précise Jean-Daniel Beurnier, président de la commission CCI International Provence-Alpes-Côte d'Azur.

550 000 € supplémentaires pour l'accélération à l'international

Caroline Pozmentier insiste de la nécessité de partir ensemble à l'international (photo : F.Dubessy)
Caroline Pozmentier insiste de la nécessité de partir ensemble à l'international (photo : F.Dubessy)
"Nous voulons que nos entreprises puissent grandir depuis nos territoires, permettre que les chiffres du commerce extérieur soit en croissance ", souligne Caroline Pozmentier, vice-présidente du Conseil régional Provence-Alpes-Côte d'Azur en charge des Relations internationales. "Si nous n'y allons pas ensemble, nous ne réussissons pas. La Région est le chef d'orchestre de cette stratégie qui assure une mutualisation des moyens des institutions et une meilleure visibilité aux entreprises", poursuit-elle.
Après avoir débloqué, mi 2018, un budget de 324 000 € pour la sélection de dix-huit entreprises bénéficiant de l'un des quatre programmes d'accélération à l'international, la Région, vient de voter, vendredi 10 mai 2019, un budget complémentaire de 550 000 € qui assurera l'intégration de trente société en plus dans ce dispositif. En mars 2018, l'institution augmentait déjà d'1 M€ son aide aux Volontariat international en entreprise (V.I.E.).

"Nous portons l'ambition d'accueillir entre soixante et soixante-dix entreprises par an sur notre programme d'accélération", affirme Caroline Pozmentier. "La Team Export vient nous aider à vendre nos solutions nouvelles", explique Magali Mouries, directrice commerciale de l'entreprise varoise Marine Tech qui travaille dans le secteur de l'océanographie et la production d'eau potable durable.

Une région pionnière

Grâce à ses turbines vendues à 80% à l'export, Arthur Leroux double son chiffre d'affaires chaque année (photo : F.Dubessy)
Grâce à ses turbines vendues à 80% à l'export, Arthur Leroux double son chiffre d'affaires chaque année (photo : F.Dubessy)
Arthur Leroux, fondateur et Pdg d'Enogia (conversion de la chaleur provoquée par l'énergie mécanique en électricité grâce à une turbine maison) a bénéficié en 2012 d'un prêt PRDE (Prêt régional de développement de l'emploi), puis d'aides de BpiFrance, de l'ARII (agence régionale de développement économique aujourd'hui nommée Rising Sud) ainsi que de BusinessFrance et de l'Imed pour recruter un V.I.E. et développer le marché allemand. Aujourd'hui, il se félicite de la création de la Team Sud Export. "Tous les membres de cet écosystème nous ont aidé, chacun à leur tour. Nous sommes heureux que maintenant ils se regroupent et que nous soyons sur ce point en avance dans cette région", commente-t-il. Créée en 2009 à Marseille, Enogia (37 salariés) vendra une quarantaine de machines en 2019 et table sur un chiffre d'affaires de 5 M€ cette année (dont 80% à l'exportation) contre 2,5 M€ au précédent exercice.

Même remarque pour Anne-Marie Garcia, responsable du marketing et de la communication de Technoconcept, entreprise de e-santé basée à Mane (Alpes-de-Haute-Provence). "Nous utilisions séparément toutes ces structures. L'effet de ce programme a été immédiat pour nous. Technoconcept a multiplié par deux sa présence sur les congrès médicaux et couvre quatre événements en mai 2019 sur lesquelles nous n'étions pas allés l'an dernier", précise-t-elle.

Pionnière, avec la Normandie, de la déclinaison de Team France Export, comme le rappelle Christophe Lecourtier, directeur général de Business France, la Région et son partenaire naturel la CCI régionale, "sont sortis de la logique d'organiser un salon et d'après chercher un client. Nous sommes désormais centrés sur l'entreprise en proposant un accompagnement sur la durée, qui part du territoire. Des hommes et des femmes incarnent cette démarche dans cette région comme dans toutes les autres. Seul un réduit breton persiste mais nous devrions les embarquer d'ici la fin de l'année." Début 2020, Christophe Lecourtier a pris l'engagement de revenir à Marseille pour "expliquer, de manière sonnante et trébuchante, quel est l'impact exact, financier et sur l'emploi, de la Team France Export dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Et je prends le pari qu'il sera extraordinaire !"

9 000 entreprises exportatrices en Provence-Alpes-Côte d'Azur

Christophe Lecourtier inaugurera prochainement une plate-forme des solutions pour les entreprises désireuses d'aller à l'international (photo : F.Dubessy)
Christophe Lecourtier inaugurera prochainement une plate-forme des solutions pour les entreprises désireuses d'aller à l'international (photo : F.Dubessy)
En attendant, Business France lancera la semaine prochaine, avec une généralisation en juin 2019, une plate-forme des solutions. "En France, nous voyons toujours les problèmes. Or il existe plus de solutions que de problèmes, notamment pour l'internationalisation des entreprises. Nous voulons donc rendre attractifs, simples et concluants la réflexion et le parcours de ceux qui n'exportent pas encore ou peu. Beaucoup de vocations vont naître et d'autres vont être incités à poursuivre leur internationalisation", assure Christophe Lecourtier. Des partenaires publics et privés s'associeront pour alimenter cette plate-forme qui s'appuiera sur un réseau d'acteurs présents dans cent pays et connectés au dispositif Team France Export. "125 000 entreprises exportent chaque année mais 30% d'entre elles ne le feront plus l'année suivante. Avec Team France Export, nous pouvons leur éviter de prendre trop de risques", poursuit le directeur général de Business France.

"L'export représente 23 mrds€ de chiffre d'affaires avec 9 000 entreprises exportatrices dans notre région. 66% se trouvent dans le département des Bouches-du-Rhône. Nous devons donc rééquilibrer. Il ne faut aucun territoire abandonné", souligne Jean-Daniel Beurnier. Sylvie Burczak, responsable commercial export de François Doucet confiseur, en témoigne. Basée à Oraison dans les Alpes-de- Haute-Provence, elle se félicite du soutien des institutionnels qui lui ont permis, en septembre 2018, d'intégrer cette entreprise. "Nous avions besoin d'un coup de pouce et le premier vecteur a été la CCI, la Région et Business France avec toute une palette d'actions et d'aides pour nous aider à nous développer à l'international. Et nous réalisons aujourd'hui 15% de notre chiffre d'affaires à l'export. En février 2019, j'étais encore présente avec la Région sur une mission en Israël."

Vendredi 10 Mai 2019

Lu 1909 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube

réflexion


Pour des modèles économiques innovants et soucieux du développement durable

Abdelmajid Iraqui, vice-président CGEM Rabat-Salé-Kénitra
avis d'expert


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.