Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Tarros prévoit un doublement des capacités à La Spezia


Affectée par la crise économique en Méditerranée, la compagnie maritime italienne Tarros n’a pas pour autant freiné son programme d’investissements. Trop à l’étroit sur son terminal de La Spezia, elle ambitionne d’accroître ses capacités en 2010.


            Partager Partager

Giovanni Bandini,  directeur commercial de Tarros, annonce un redressement des volumes transportés au dernier trimestre 2009  (Photo N.B.C)
Giovanni Bandini, directeur commercial de Tarros, annonce un redressement des volumes transportés au dernier trimestre 2009 (Photo N.B.C)
ITALIE. Les 75 000 m2 du Terminal de Golfo sur le port de la Spezia ne lui suffisent donc plus…  Et ce n’est pas la baisse conjoncturelle des volumes en 2009 qui viendront hypothéquer ses projets.

Tarros, qui a manutentionné en 2008 quelques 158 000 conteneurs Evp (Equivalent vingt pieds) sur son terminal , envisage de doubler sa capacité dès l’année prochaine. « Nous espérons démarrer les travaux en 2010 », explique le directeur commercial de la compagnie, Giovanni Bandini.  

La compagnie qui exploite huit porte-conteneurs  de 1 100 Evp en moyenne, dessert les principaux ports du bassin Méditerranéen. « Il ne faut pas exploiter des navires trop grands en Méditerranée car les volumes ne suivent pas et les ports ne sont pas adaptés. Une nouvelle loi, datant d’octobre 2009, nous interdit de décharger plus de 200 boîtes par escale sur le port de Tripoli. Nous avons été contraints de retirer notre navire de 1 100 Evp et de le repositionner sur la ligne de Casablanca», ajoute Giovanni Bandini.  

Volumes en baisse en Turquie et en Algérie

En 2009, Tarros qui dessert  de façon hebdomadaire la Tunisie, la Turquie, la Libye et l’Algérie (Alger, Annaba et Oran), a fait les frais également des nouvelles restrictions algériennes à l’import et de la forte chute des trafics sur la Turquie.

«La Turquie a perdu 35% des volumes en 2009 et cela risque de durer encore l’année prochaine. Quant aux problèmes en Algérie, l’Italie a été moins touchée que le port de Marseille», ajoute M. Bandini. 

Tarros qui a d’ailleurs quitté le port phocéen il y a deux ans en raison des mouvements sociaux, dit regarder attentivement ce qui se passe du côté de Fos. « Nous attendons des améliorations concrètes. Ce qui compte dans le choix d’un port c’est la fiabilité et les trafics et, en ce sens à Marseille les volumes sont importants », ajoute le responsable commercial.

Une compagnie de taille moyenne fondée il y a... 180 ans

Après avoir connu un premier trimestre 2009 « difficile », les volumes transportés par l’armateur génois se sont redressés en fin d’année, à 160 000 Evp, sans pour autant atteindre ceux de 2008 (175 000 Evp).

Tarros qui a fêté en 2008 ses 180 ans, emploie 200 personnes et a réalisé 100 M€ de chiffre d’affaires. Elle possède onze représentations en Méditerranée et compte des bureaux en propre en Italie du Nord et du Sud. Elle contrôle des agences en Grande-Bretagne, au Maroc et en Grèce et possède 50% des parts de l’agence en Algérie.

Lire aussi : La Spezia : Le district des technologies marines opérationnel
ET : Le port de Gênes va investir 426 millions d'euros d'ici 2012

Vendredi 4 Décembre 2009

Lu 4166 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.