Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Tapis rouge au Pirée pour les grands paquebots

Itv avec Stavros Hatsakos


shippax

Stavros Hatsakos, président de l'OLP (autorités portuaires du Pirée), agrandit le port du Pirée pour accueillir plus de bateaux de croisières.
Il est également président de l'association Medcruise, qui réunit les ports méditerranéens de croisières.


            Partager Partager

Tapis rouge au Pirée pour les grands paquebots
econostrum.info : Quid de l'extension du port du Pirée ?
 
Stavros Hatsakos : Cet agrandissement vital pour le Pirée est entré dans le stade final de son approbation et de son intégration au Programme opérationnel régional de l'Attique.
Nous voulons construire six places d’amarrage pour les paquebots de nouvelle génération de plus de 300 m de long et d’une capacité de plus de 4 000 passagers.

Nous allons aussi construire une digue de 3 400 m de long et de 18 m de profondeur, ainsi qu’un quai passagers de 160 000 m².
Ces travaux doivent démarrer en 2013 et finir en 2020.

Cela permettra de  faire face à l’augmentation du trafic passagers, cinq fois plus  important qu’avant. En 2002, nous recevions 621 961 passagers par an et en 2011 2 517 371 ! Mais, ce n’est pas le seul problème.

Actuellement, en terme d’accueil des  grands paquebots de croisière, le Pirée s'avère totalement saturé. il ne peut pas couvrir les exigences crées par les constantes demandes pour la croisière en Méditerranée et  la mise en circulation des supernavires de  grande capacité de la catégorie Panamax et post Panamax.

Rester vigilent

Combien d'emplois va créer cette extension ?

S.H. : Selon nos études, nous pensons créer 4 500 emplois dans la phase de la construction et 4 600 dans la seconde phase de l’exploitation du port.

Qui est le principal concurrent du Pirée ?

S.H. : La croisière demeure un marché particulier qui ne relève pas vraiment du domaine de la concurrence. La nature même de la croisière conduit les passagers à se rendre forcément dans plusieurs ports. Nous sommes donc tous à la fois partenaires et concurrents.

La concurrence s'exerce sur la qualité des services offerts, mais tous les ports veulent intégrer les circuits de croisières.
Le Pirée est partenaire avec la plupart des ports méditerranéens mais il est clair que la plus grande concurrence vient des ports turcs.

Quelle perspectives pour  les croisières ?

S.H : Malgré une mauvaise conjoncture, le Pirée a réussi à se maintenir dans les trois ou quatre premiers ports de croisière avec des perspectives positives pour l’avenir.
Il s’est même adjugé la troisième place des ports de la Méditerranée pour la tête de ligne. 
Mais il faut rester vigilent, nous avons encore beaucoup de travail.


Lire l'ensemble du dossier

Mercredi 27 Mars 2013

Lu 488 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.



Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.