Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info






Tanger Med redessine les routes




shippax

shippax



La construction du port de Tanger Med a été en apparence de peu d'impact sur le trafic roulier à destination du Maroc. Si le nombre de véhicules passant par les nouvelles infrastructures reste effectivement limité, les potentialités du port en matière de trafic roulier viennent faire concurrence au port de Casablanca.


            Partager Partager

L'Usine Renault Melloussa a produit 93 700 voitures en 2013 exportées via Tanger Med. (photo : Renault)
L'Usine Renault Melloussa a produit 93 700 voitures en 2013 exportées via Tanger Med. (photo : Renault)
MAROC. Alors que le trafic de conteneurs à Tanger Med a explosé depuis le lancement du nouveau port en 2008, le fret ro/ro est bien loin d'atteindre ses capacités maximales. Modeste, il pourrait cependant redessiner lentement les lignes commerciales à destination du Maroc.

Lancé en 2010, le terminal ro/ro a vu passer 198 000 camions en ro-pax en 2013, contre 180 000 en 2012, soit un augmentation de 10% pour une capacité maximale de 2 millions de véhicules par an. Sur la même période, le trafic de container bondissait de 36%.  "La croissance y [du trafic ro-ro entre la France et le Maghreb, ndlr] est quasi nulle face à d’autres moyens de transports comme le conteneur", laisse tomber Grégory Fourcin, directeur central adjoint des lignes Nord Afrique du Groupe CMA CGM.

Toutefois, lorsque l'on comptabilise dans le trafic roulier les exportations de Renault Tanger, la donne change sensiblement. A elle seule, l'usine de Renault à Melloussa, près de Tanger, a exporté en 2013 presque autant de véhicules que l'ensemble du trafic roulier par ro-pax de Tanger Med.  "En 2013, nous avons exporté 93 700 véhicules de l'usine Renault Meloussa, 35 000 depuis l'usine Somaca près de Casablanca, et 20 000 voitures importées pour êtres commercialisées via Tanger Med ", rappelle Alain Joyeux, directeur logistique pour Renault Maroc. Entre 2012 et 2013, le trafic roulier de Tanger Med, incluant les voitures Renault, a donc augmenté de près de 25%.

Casablanca, porte d'entrée du Maroc

Voitures de l'usine Renault en attente d'embarquement à Tanger Med (photo G.Tur)
Voitures de l'usine Renault en attente d'embarquement à Tanger Med (photo G.Tur)
Un tel trafic nécessite un ensemble de lignes maritimes flexibles dont Renault se dit aujourd'hui satisfait. " En terme de lignes, Tanger Med est bien desservie, les fréquences de navires pourraient être supérieures. Il est arrivé en fin d'année, au moment du pic d'exportations, que nous remplissions entièrement notre espace de stockage sans que cela n'ait toutefois  de conséquences sur notre exploitation ", témoigne Alain Joyeux.

Les navires forment en Méditerranée des boucles avec suffisamment d'escales pour être rentabilisés car les importations de voitures au Maroc via Tanger Med ne sauraient remplir les navires qui viennent charger des voitures Renault. "Les importations en roulier, à Tanger Med sont encore faibles. Les flux d'importations passent encore beaucoup par Casa", reconnait Alain Joyeux, même si selon lui, les lignes adaptées aux besoins de Renault par les compagnies maritimes ont également offert des opportunités d'exportations vers le Maroc pour d'autres constructeurs.

"Depuis Marseille, nous pouvons offrir un départ chaque semaine sur Casablanca et vice et versa avec un transit time compétitif pour concurrencer le tout route qui doit traverser l’Espagne", confirme Grégory Fourcin. Selon lui, "Tanger Med est plutôt un port d’éclatement notamment pour le conteneur. Il attire également des flux roulants d’Espagne par le biais de navires ro-pax." "Pour les trafics généraux et en particulier de conteneurs, Casablanca demeure la porte d'entrée nationale, Tanger-Med restant un hub de transbordement ", confirme Nora Marei, géographe au CNRS et spécialiste du détroit de Gibraltar.

Tanger Med concurrence Casablanca

Si Casablanca est le port des importations marocaines, et Tanger Med celui du transbordement de conteneur, en matière de transport roulier la carte pourrait se redessiner doucement. "Pour le roulier, nuance ainsi la chercheuse, Tanger Med est un port important. Il a un avantage par rapport à Casablanca : son passage maritime très court, inférieur à celui de Casablanca. Pour le roulier, Tanger Med devient un concurrent de Casablanca."  "Le port de Tanger Med concurrence les trafics ro/ro depuis Marseille car il attirer les flux roulants qui chargent depuis le Sud de la France vers l’Espagne. Notre concurrent demeure le camion sur cet axe", reconnaît Grégory Fourcin.

La ligne Europe-Maroc, via l'Espagne, par la route puis le détroit de Gibraltar et Tanger Med, fait donc modestement concurrence aux traditionnelle lignes ro-ro entre l'Europe et le port de Casablanca. Les exportateurs européens recherchent pour leur part une troisième voie. "Aujourd’hui l’axe France-Maroc a besoin d'une optimisation du maillon maritime afin de concurrencer et de compléter les rotations au départ d’autres ports européens, hispaniques par exemple", estime Marc Grolleau, président de l'AFTRI. "L’axe Marseille –Tanger doit devenir pour le transit de flux de marchandises, une alternative pertinente au transport tout route via la France et l’Espagne", défend-il. Une alternative qui n'est envisageable que grâce à Tanger Med.

Lire l'ensemble du dossier


Vendredi 23 Mai 2014

Lu 6414 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.








Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube

RÉFLEXION

Personne n'écoute les sages

Francis Mateo, fondateur et rédacteur en chef du site Barnanews, site d'information francophone entièrement dédié à Barcelone.
avis d'expert


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 10,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE




À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.