Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


TAP Portugal veut jouer dans la cour des low cost



            Partager Partager

TAP reformate son offre (photo : BL)
TAP reformate son offre (photo : BL)
PORTUGAL. Dans un communiqué publié jeudi 1er septembre 2016, la compagnie aérienne TAP Portugal annonce une « nouvelle politique commerciale, plus innovante et dynamique, qui offre les prix les plus compétitifs sur le marché pour ses destinations en Europe et en Afrique du Nord (Algérie et Maroc) ». Cette nouvelle grille tarifaire concerne tous les vols à partir du 1er octobre 2016.

La compagnie explique réduire ses prix les plus bas de 34% en moyenne et propose à ses clients « 4 options (discount, basic, classic et plus) en classe économique et 2 options en classe affaires (executive et top executive) ». TAP ne cache pas sa volonté de s'attaquer aux compagnies low cost. Sa « formule » la moins chère impose de voyager uniquement avec un bagage à main mais comprend les repas et boissons.

Dans le même temps, TAP poursuit la modernisation de sa flotte moyen-courrier en investissant à partir de la mi-septembre 2016 près de 40 M€. TAP a déjà reçu depuis le début de l'année dix-sept nouveaux avions achetés d'occasion (en leasing) pour 400 M€. La compagnie a ainsi pu augmenter son offre de billets moyens courrier de 47%. Elle a également commandé cinquante trois airbus neufs pour plus de 8 mrds $ et consacré 70 M$ au réaménagement des avions de sa flotte.

Très fortement endettée (806 M€), la compagnie semble recouvrer une nouvelle santé avec une perte nette divisée par quatre au premier semestre 2016 (28,2 M€ contre 109,6 M€ au premier semestre 2015). Après 99 M€ de pertes en 2015, TAP espère revenir à l'équilibre en 2016.

Cet assainissement s'effectue au détriment du chiffre d'affaires qui a baissé de 2,3 % au premier semestre 2016 (985,2 M€). La baisse du prix du pétrole a permis à la compagnie d'économiser 155 M€ sur les six premiers mois de 2016.

Privatisée à hauteur de 61% du capital en 2015, TAP a vu l'Etat portugais revenir à 50% du capital en 2016 après les élections qui ont porté la gauche au pouvoir. 5% appartiennent aux salariés et 45% au consortium Atlantic Gateway.

Gérard Tur
Vendredi 2 Septembre 2016

Lu 3532 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





RÉFLEXION

Après la pandémie : vers des villes et territoires résilients en Méditerranée, ou le refus de l'aveuglement

L'Ambassadeur Bernard Valero, directeur général de l'Agence des villes et territoires méditerranéens durables (Avitem)
Grand angle

Covid-19 : L'Europe et l'après-crise économique déclenchée par la pandémie

Henry Marty-Gauquié, membre du groupe d'analyse JFC Conseil




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.