Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Suez rejette les nouvelles propositions de Veolia jugées toujours contraires à l'intérêt social du groupe



            Partager Partager

Suez refuse de tomber dans l'escarcelle de son concurrent Veolia (photo : DR)
Suez refuse de tomber dans l'escarcelle de son concurrent Veolia (photo : DR)
FRANCE. Dans un communiqué, Suez qualifie de "floues" les propositions faites par Veolia pour monter dans son capital. Selon son Conseil d'administration, réuni mercredi 30 septembre 2020 au matin, "elles ne garantissent pas l'intérêt de actionnaires et parties-prenantes que le Conseil est chargé de défendre".

Quelques heures avant, Veolia (27,19 mrds€ de chiffre d'affaires en 2019) a amélioré au dernier moment son offre auprès d'Engie (60,1 mrds€ de chiffre d'affaires) pour les parts de Suez la relevant à 3,4 mrds€ contre 2,9 mrds€. Fin août 2020, Veolia avait fixé au mercredi 30 septembre 2020 à minuit, la date limite pour cette proposition. Parallèlement, ce dernier tend la main à Suez et souhaiterait ouvrir une période de discussions de six mois "pour rechercher les bases communes d'un accord". Durant ce laps de temps, Veolia s'engage à ne déposer "une offre publique portant sur 70,1% du capital de Suez qu'à condition qu'elle soit amicale."

Suez indique vouloir mettre "tous les moyens à sa disposition pour éviter une prise de contrôle rampante ou un contrôle de fait par son principal concurrent". Son Conseil d'administration compte sur le "Conseil d'Engie et à ses actionnaires pour ne pas décider de l'avenir de Suez dans les conditions et le calendrier dicté par Veolia".

Suez veut rester indépendant

"J'appelle chacune des trois parties à faire preuve de sens des responsabilités et de faire chacun un pas dans la direction de l'autre", commentait, mercredi 29 septembre 2020 sur LCI, Bruno Le Maire, ministre français de l'Economie. L'Etat français est le premier actionnaire d'Engie avec 23,6% des parts.

Le Conseil d'administration d'Engie se réunit ce mercredi 30 septembre 2020 dans l'après-midi pour étudier la nouvelle proposition de Suez. A l'heure où nous bouclions, aucune décision n'avait été communiquée.

Veolia a affirmé fin août 2020 convoiter 29,9% des 32% d'actions de Suez (18,01 mrds€ de chiffre d'affaires en 2019) détenues par Engie avec l'ambition de reprendre l'ensemble de l'entreprise spécialisée dans la gestion de l'eau et des déchets.
Suez ayant très vite désapprouvé cette entrée dans son capital de son concurrent, il menace désormais de lancer une OPA. De son côté, le Pdg d'Engie fait depuis monter les enchères (avec succès) alors que Suez signe un protocole d'accord avec l'Allemand PreZero pour se délester des ses activités de recyclage et valorisation.

Le 22 septembre 2020, Suez contre-attaquait en annonçant l'accélération de son plan 2030 et sa volonté de doubler la valeur pour les actionnaires dès 2022. Son directeur général, Bertrand Camus, mettait alors en avant ses "priorités d'investir dans les services à valeur ajoutée pour favoriser la croissance de Suez afin d'être le leader indépendant, agile et dédié aux services à l'environnement."

Les syndicats de Suez, qui ont assigné en référé Engie, estiment le coût social de l'arrivée de Veolia dans le capital de leur groupe à "plus de 10 000 suppressions d'emplois, dont 4 000 à  5 000 en France".

Mercredi 30 Septembre 2020

Lu 914 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


RÉFLEXION

Le droit au blasphème, le Coran et la jurisprudence exégétique

Sami Bibi, universitaire et chercheur auprès du réseau international Politique Economique et Pauvreté (PEP) de l'Université Laval (Québec-Canada)
Grand angle

Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.