Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

Stellantis transforme son usine italienne en site de production de batteries


Rédigé par , le Jeudi 24 Mars 2022 - Lu 1072 fois


Le Centre d'excellence de ACC à Nersac a été inauguré le 1er mars 2022 (photo: ACC)
Le Centre d'excellence de ACC à Nersac a été inauguré le 1er mars 2022 (photo: ACC)
ITALIE / FRANCE / ALLEMAGNE. Stellantis, a réaffirmé, mercredi 23 mars 2022, son engagement de transformer son usine de Termoli, au Sud de l'Italie sur la côte Adriatique, en site de production d'accumulateurs pour les véhicules électriques. Le gouvernement italien s'est engagé le mois dernier à débloquer 369 M€ de fonds public pour accompagner l'investissement estimé à environ 2 mrds€ par Carlos Tavares, directeur général de Stellantis.

Né de la fusion en décembre 2020 du Français Peugeot S.A. (PSA) et de l'Italo-Américain Fiat Chrysler Automobiles (FCA) approuvée en février 2021 par la Commission européenne, le constructeur automobile est officiellement associé depuis septembre 2020 avec Total et sa filiale à 100% Saft spécialiste de la conception, la fabrication et la commercialisation de batteries électriques, dans Automative Cells Company (ACC).

Cette co-entreprise envisageait à l'époque d'ouvrir une usine Douvrin (au Sud-Ouest de Lille) pour Peugeot et Citroën et une autre à Kaiserslautern (Allemagne) pour Opel alors que Saft produisait déjà des batterie lithium-ion à Nersac (France, près d'Angoulème). Depuis, un site de R&D a vu le jour en France à Bruges (près de Bordeaux) ainsi qu'un centre d'excellence à Nersac (doublé dune centre de formation), inauguré le 1er mars 2022, pour faire les tests de la ligne opérationnelle qui sera installée à Douvrin et Kaiserslautern.

7 mrds€ d'investissements

Termoli, qui fabriquait les moteurs (notamment celui de l'Autobianchi Y10 et des Fiat Panda puis Uno) constituera donc la troisième implantation de gigafactory d'ACC.

L'autre nouvelle est celle de la finalisation de l'accord intégrant Mercedez-Benz dans le désormais quatuor de la co-entreprise, "à parts égales avec TotalEnergies/Saft et Stellantis", dévoile le communiqué publié mercredi 23 mars 2022 par Stellantis.

Grâce à cette arrivée, ACC va augmenter la capacité industrielle annoncée de 48 gigawattheures (GWh) de batteries, soit 24 GWh par chacun des sites. Elle atteindra au moins 120 GWh d'ici à 2030 avec le doublement de la capacité des usines française et allemande et donc la troisième italienne. L'investissement total des quatre partenaires sur ces nouvelles unités de production devrait représenter plus de 7 mrds€ contre 5 mrds€ (dont 1,3 mrd€ de soutiens publics français et allemands) prévus initialement.

"La transformation de l’usine existante - pour aider à bâtir un avenir plus durable - va positionner ACC comme le leader européen de la production de batteries et permet de réaffirmer, grâce au soutien du ministère du Développement Economique, le rôle de l’Italie aux côtés de Stellantis pour transformer notre entreprise en tech company de mobilité durable", commente Carlos Tavares.

Dans le cadre de son plan stratégique Dare Forward 2030, présenté le 1er mars 2022, Stellantis envisage de vendre cinq millions de véhicules particuliers électriques par an dans la monde d'ici 2030 et 50% des véhicules particuliers et des picks up aux États-Unis. Elle prévoit d'installer cinq gigafactories.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !

Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.

   Nos partenaires






À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info