Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Stef détaille son schéma de reprise de la SNCM


Au terme d’un été laborieux, le groupe STEF a déposé le 2 septembre 2015 un dossier de reprise des activités corses de la SNCM avec un tour de table composé d’experts du maritime et de transporteurs corses. Une offre conjointe et indissociable de celle de Baja Ferries qui propose de reprendre l’activité Maghreb de la SNCM. Détails…


            Partager Partager

Le PDG du groupe STEF a réuni un tour de table regroupant des experts du maritime et des transporteurs routiers corses (photo STEF)
Le PDG du groupe STEF a réuni un tour de table regroupant des experts du maritime et des transporteurs routiers corses (photo STEF)
MÉDITERRANÉE. Francis Lemor s’intéresse uniquement à la Corse, le patron de STEF laisse le Maghreb à Daniel Berrebi… Si les deux sociétés sont distinctes, l’offre déposée auprès du tribunal sera conjointe. Ensemble, ils mettent sur la table 15 M€ et proposent de reprendre 726 des 1 300 salariés de la SNCM.

Durant les mois de juillet et août 2015, le groupe Stef a élaboré un plan de reprise destiné à répondre aux critères de discontinuité définis par Bruxelles et qui permettraient de se soustraire aux amendes européennes de 440 M€ que doit rembourser la SNCM.

« Nous avons rencontré à deux reprises les services de la commission européenne afin de recueillir leur analyse des critères de la discontinuité », explique Eric Giuily, à la tête de Clai, cabinet de communication corporate qui s’est vu confier en juin par STEF la mission de fédérer les marques d’intérêt.
La nouvelle société, dont le nom n’a pas été défini pour l’instant (baptisée provisoirement Newco Corse), regroupe trois sociétés : une filiale desserte maritime de la Corse (D’Orbigny 1) une filiale agence maritime et réservations (D’Orbigny 2) et Cap Janet, société  dédiée à l’entretien et à la réparation des navires.
Newco Corse propose de reprendre 535 salariés de la SNCM et d’acquérir pour 10 M€ les actifs parmi lesquels l’agence Aliso Voyages, les navires Pascal Paoli, Paglia Orba, Jean Nicoli et Monte d’Oro.

Marfret présent au capital par attachement à Marseille

Après une première offre rejetée par le tribunal de commerce le 10 juin 2015, le périmètre de reprise de la SNCM présenté par Daniel Berrebi a évolué. Il abandonne les lignes de corse pour se concentrer à 100% sur le réseau Maghreb. (Photo N.B.C)
Après une première offre rejetée par le tribunal de commerce le 10 juin 2015, le périmètre de reprise de la SNCM présenté par Daniel Berrebi a évolué. Il abandonne les lignes de corse pour se concentrer à 100% sur le réseau Maghreb. (Photo N.B.C)
Trois groupes d’actionnaires se partagent le capital de NewCo Corse. Stef à hauteur de 40%, UniMed qui regroupe des experts du monde maritime à 40% également et les transporteurs Corses (Antima, Établissements Maurizzi et AMV Environnement) présents à 20%.
Quatre personnes qualifiées sont également au tour de table d’UniMed : Patrick Molis, président de la Compagnie Méridionale de Navigation, Christian Guilbert, Jean-Charles Fromage pour STEF et Raymond Vidil, président de la compagnie Marfret. L’ancien président d’armateurs de France qui vient tout juste de passer le flambeau à Gildas Maire a expliqué les raisons de son implication au dossier : « Nous sommes présents de façon symbolique pour montrer notre attachement à Marseille. La desserte de la Corse et en particulier le fret doivent rester ancrés à Marseille, c’est une activité indispensable pour l’économie corse qui a besoin d’un service fiable ».
Ce tour de table pourrait être amené à évoluer durant la procédure. « D’autres manifestations d’intérêt pourraient intervenir», précise Eric Giuily, ajoutant que NewCo ne fera pas partie des comptes consolidés du groupe Stef.
 

Baja Ferries, cavalier seul sur le Maghreb

STEF propose de reprendre quatre navires dont le Paglia Orba. (Photo NBC)
STEF propose de reprendre quatre navires dont le Paglia Orba. (Photo NBC)
Baja Ferries, candidat recalé par le tribunal de commerce de Marseille en juin 2015 mais qui avait eu les faveurs du procureur de la République lors du premier round a revu sa copie. Il offre 5 M€ pour acquérir les activités Maghreb de la SNCM et les car-ferries Danielle Casanova et Méditerranée. Il reprend 191 emplois sachant que cette fois-ci il propose d’immatriculer les navires sous pavillon français premier registre.

« Notre association (avec STEF, ndlr) nous permet de présenter un projet solide industriellement et socialement. Elle s’est bâti sur une conviction entrepreneuriale partagée et la volonté d’apporter une réponse pérenne aux activités de la SNCM. Nous avons pour les dessertes du Maghreb des objectifs de développement ambitieux qui permettront, en conservant le pavillon français, d’offrir un service de qualité et regagner des  parts de marché sur des lignes à fort potentiel », a précisé Daniel Berrebi, président de Baja Ferries. Ce dernier aux côtés de STEF et les trois autres candidats à la reprise (Corsica Maritima, Patrick Rocca, Christian Garin) seront reçus lundi 7 septembre 2015 par la direction de la concurrence à Bruxelles avant de présenter leurs projets aux salariés lors d’un Comité d’entreprise le lendemain mardi 8 septembre. L’audience de la dernière chance est quant à elle programmée le 25 septembre au terme de près d’une année de procédure collective.

Jeudi 3 Septembre 2015

Lu 8401 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.