Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

Sortie d’usine des premières Mercedes Benz algériennes


Rédigé par A. Belkessam, à ALGER, le Lundi 27 Octobre 2014 - Lu 9120 fois


Sortie de la 1er Mercedes Benz algérienne (photo MDN)
Sortie de la 1er Mercedes Benz algérienne (photo MDN)
ALGÉRIE. Les deux premiers véhicules "Mercedes Benz" en Algérie sont sortis des chaînes de montages de l’usine de Tiaret le 26 octobre 2014.

L’usine de la Société algérienne pour la fabrication des véhicules "Mercedes Benz" (SAFAV-MB) d’Aïn Bouchekif, à Tiaret, a été inaugurée le même jour par le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, Chef d’Etat-major de l’armée.

La SAFAV-MB, est une société mixte créée en juillet 2012 dont les parts sont réparties entre l’entreprise de développement de l’industrie automobile (EDIV) relevant du ministère de la Défense (34 %)  la SNVI (17 %), le fonds d’investissement Emirati  "Aabar"  49%.  Le groupe allemand Daimler est le partenaire technologique.
 
Dans une première phase  et durant les premières années, l’usine fabriquera différents types de véhicules utilitaires et 4x4 destinés à des usages civils.

La production théorique annuelle de cette usine est de 6 000 véhicules de type  "Mercedes Spartner" destinés à tous les usages, 2 000 véhicules 4x4 de type  "G.Class" de la catégorie "G" destinés à des usages militaires et paramilitaires.

Le représentant du partenaire allemand, cité par l'agence APS, a indiqué que la technologie de fabrication des véhicules dans cette usine est identique à celle utilisée en Allemagne et en Autriche. Il a également insisté sur le transfert de  technologie afin qu’elle puisse être adoptée par la main d’œuvre algérienne.

Seize ingénieurs formés en Allemagne veillent sur la formation des techniciens et la bonne marche de l’atelier-pilote qui comprend  sept plates-formes pour le montage des véhicules 4x4 et cinq autres pour les véhicules utilitaires.

L’usine qui s’étend sur une superficie de 104 hectares dont 44 bâtis, comprend également un centre de formation dans la technologie automobile. Il est notamment composé d’une salle pédagogique et d’un laboratoire d’apprentissage des langues allemande et anglaise.

Cette usine s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme de la relance économique initiée par le président algérien Abdelaziz Bouteflika, selon le ministère algérien de la Défense. L’armée algérienne veut développer et renforcer ses capacités en matière d’industrie militaire.

En septembre 2014, le général-major Rachid Chouaki, directeur des fabrications militaires (DFM) au ministère de la Défense avait expliqué dans les colonnes du quotidien EL Watan que trois établissements publics à caractère industriel et commercial (EPIC) ont été créés dans le cadre de partenariats avec des entreprises allemandes. Ils concernent les systèmes électroniques, l'industrie des véhicules et la promotion des industries mécaniques.

Quand tous les projets seront opérationnels, La part de l'industrie militaire passera de 5% du PIB à 10% avait estimé le général Chouaki.




   Nos partenaires





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info