Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

Selon GlobalData, les banques de la région Mena se trouvaient déjà en difficulté avant la Covid-19


Rédigé par , le Mardi 9 Juin 2020 - Lu 1230 fois


Les banques de la région Mena souffraient avant l'arrivée de la Covid-19 (photo : GlobalData)
Les banques de la région Mena souffraient avant l'arrivée de la Covid-19 (photo : GlobalData)
MENA. Dans le classement annuel Meed des 100 plus grandes sociétés cotées de la région Mena (Moyen-Orient - Afrique du Nord) par capitalisation boursière, GlobalData note que "les banques régionales étaient déjà confrontées à un affaiblissement des marges bénéficiaire avant la pandémie de Covid-19".

La société britannique d'analyses de données précise qu'entre le 15 mai 2019 et le 19 mai 2020, près de 100 mrds$ (88 mrds€) de valeur ont été perdues sur quarante actions. "Avant même que le poids de la crise pandémique ne se fasse sentir, les institutions financières, du Golfe en particulier, mettaient en oeuvre des suppressions d'emplois et restructuraient leurs organisations en janvier et février (2020)", dévoile John Bambridge, éditeur de fonctionnalités et d'analyse au Meed de GlobalData. Dans un communiqué publié mardi 9 juin 2020, il précise qu' "avec l'avènement de Covid-19 et la mise en veilleuse qui l'accompagne d'une grande partie des économies nationales, la marge de manœuvre des banques en quête de profit s'est encore rétrécie. Dans le même temps, il existe un risque croissant que des actifs de dette jusqu'ici rentables deviennent improductifs."

Certaines estimations prévoient que les marges opérationnelles des institutions financières de la région Mena pourraient chuter de plus de 20%, leur rentabilité être divisée par deux et les taux de prêts non performants dépasser les 10%.

"La bonne nouvelle est qu'à ce stade, ce pessimisme et ce sentiment négatif ont désormais été intégrés dans les modèles et pris en compte dans les cours des actions financières. Le secteur bancaire est naturellement tourné vers l'avenir et les prévisions et projections les plus sombres pour les douze prochains mois auront été entendues. En conséquence, il existe probablement plus d'espace pour que les actions financières recommencent à monter plutôt que de sombrer. Déjà, avec les récentes nouvelles positives d'une reprise modeste des actions mondiales, ce sont les banques qui ont mené les reprises les plus vigoureuses des cours des actions sur les bourses du Golfe", rassure John Bambridge.




   Nos partenaires






À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info