Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Saïd Bouteflika, frère de l'ancien président algérien, écope de 15 ans de prison



            Partager Partager

Saïd Bouteflika a été condamné à quinze ans de prison pour complot contre l'autorité de l'Etat algérien (photo : DR)
Saïd Bouteflika a été condamné à quinze ans de prison pour complot contre l'autorité de l'Etat algérien (photo : DR)
ALGÉRIE. La justice algérienne a livré son verdict dans les affaires de complot contre l'autorité de l'État et atteinte à l'autorité de l'armée qui mettaient en accusation, notamment, Saïd Bouteflika, frère de l'ancien président algérien Abdelaziz Bouteflika démissionnaire en avril 2019, Athmane Tartag (dit Bachir) et son prédécesseur au poste de chef du renseignement algérien Mohamed Médiène ( dit général "Toufik"), Louisa Hanoune, secrétaire générale du Parti des travailleurs (trotskistes), et Khaled Nezzar, ex-chef de l'état-major de l'armée et ancien ministre de la Défense.

Réuni à huis clos depuis lundi 23 septembre 2019, le parquet de Blida, à cinquante kilomètres au Sud d'Alger, a prononcé une peine de quinze de prison pour Saïd Bouteflika, la même que pour les autres cités ci-dessus. A l'exception de Khaled Nezzar qui se voit condamné à vingt ans de prison par contumace, tout comme son fils Lofti Nezzar et Farid Benhamdine, gérant de la société algérienne de pharmacie, également en fuite. Tous risquaient la peine capitale.

Saïd Bouteflika, à la tête effective du pays depuis l'AVC de son frère aîné, avait été incarcéré le 5 mai 2019 sur ordre du général Ahmed Gaïd Salah, chef d'état-major de l'armée algérienne et nouvel homme fort. Le frère de l'ancien président était soupçonné d'avoir participé à des réunions, rassemblant tous les accusés, le 27 et 30 mars 2019, au lendemain de la déclaration publique d'Ahmed Gaïd Salah demandant à Abdelaziz Bouteflika de démissionner. Lors de ces entretiens, les participants voulaient installer une transition avec le général Liamine Zéroual à la tête de l'État. Mais, l'ancien président algérien (janvier 1994 au 27 avril 1999) a décliné l'offre.

Mercredi 25 Septembre 2019

Lu 956 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





RÉFLEXION

Après la pandémie : vers des villes et territoires résilients en Méditerranée, ou le refus de l'aveuglement

L'Ambassadeur Bernard Valero, directeur général de l'Agence des villes et territoires méditerranéens durables (Avitem)
Grand angle

Covid-19 : L'Europe et l'après-crise économique déclenchée par la pandémie

Henry Marty-Gauquié, membre du groupe d'analyse JFC Conseil




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.