Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

Saad Hariri veut redevenir premier ministre au Liban


Rédigé par , le Vendredi 9 Octobre 2020 - Lu 955 fois


Saad Hariri entend suivre l'initiative française (photo : Gouvernement libanais)
Saad Hariri entend suivre l'initiative française (photo : Gouvernement libanais)
LIBAN. Saad Hariri a fait acte de candidature, jeudi 8 octobre 2020, pour former le prochain gouvernement au Liban. L'ancien Premier ministre se dit prêt à le redevenir alors que son pays se trouve dans une impasse politique, sociale et économique. De nationalité libanaise, saoudienne et française, il indiquait lors d'un entretien à la télévision libanaise MTV, ne pas vouloir "fermer la porte au seul espoir qu'il reste pour le Liban de se redresser" et donc être "clairement candidat."

Après son échec à réunir une équipe de technocrates, le précédent Premier ministre Mustapha Adib a dû renoncer au poste en septembre 2020. Il se trouve toujours vacant. Son prédécesseur Hassan Diab avait fait lui les frais des explosions du Port de Beyrouth (200 morts et des milliers de blessés) le 15 août 2020.
Il appartient désormais à Michel Aoun, le président libanais, de mener les tractations avec les différents partis composant le Parlement pour s'accorder sur un nouveau nom avant de désigner celui qui sera en charge de former le nouveau gouvernement.

Nommé Président du Conseil des ministres libanais le 18 décembre 2016 (il avait déjà occupé ce poste de novembre 2009 à juin 2011), et reconduit en janvier 2019, Saad Hariri avait été contraint à la démission fin octobre 2019. La multiplication des manifestations réclamant depuis février 2019, le renouvellement total de la classe politique, car la jugeant incompétente et corrompue, avait scellé son sort. Depuis, le pays n'a cessé de continuer à s'enfoncer dans la crise, le système multiconfessionnel créant d'énormes blocages alors que le Liban se trouve en défaut de paiement depuis mars 2020. A l'époque, il cumulait une dette de 166% de 92 mrds$ soit 166% de son PIB, faisant de lui le pays le troisième pays le plus endetté au monde derrière le Japon et la Grèce.

Saad Hariri se veut confiant sur sa future réussite après les deux visites d'Emmanuel Macron qui s'est entretenu avec l'ensemble de la classe politique. Et malgré les violentes critiques du président français parlant de "trahison collective" après l'échec à former un gouvernement. "Chacun peut créer des problèmes lors de la formation du gouvernement. Mais si les partis veulent réellement stopper l'effondrement et reconstruire Beyrouth, ils doivent suivre l'initiative française", souligne le candidat.




Lire aussi :
< >

Jeudi 30 Juin 2022 - 17:20 Les croisières tentent de se verdir €


   Nos partenaires






À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info