Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée



SOS Méditerranée renonce à affréter l'Aquarius



            Partager Partager

L'Aquarius est bloqué depuis deux mois dans le port de Marseille à la recherche d'un pavillon (photo Yann Lévy/SOS Méditerranée)
L'Aquarius est bloqué depuis deux mois dans le port de Marseille à la recherche d'un pavillon (photo Yann Lévy/SOS Méditerranée)
MEDITERRANEE. Exclu des pavillons de Gibraltar puis du Panama, accusé d'activités criminelles et menacé de saisie, l'Aquarius porte un lourd fardeau. L'association européenne basée à Marseille SOS Méditerranée ne veut plus l'endosser et a décidé de renoncer à affréter le navire humanitaire opéré en partenariat avec Médecins sans frontières (MSF).

En trente-quatre mois d'opération, l'Aquarius aura secouru près de 30 000 personnes en mer Méditerranée. Autant de réfugiés ou de migrants sauvés. Il se trouve à quai à Marseille depuis deux mois.

"Renoncer à l'Aquarius a été une décision extrêmement difficile à prendre, mais elle permettra à nos équipes de reprendre les opérations de recherche et de sauvetage le plus rapidement possible", précise Frédéric Penard. Le directeur des opérations de SOS Méditerranée refuse "de rester les bras croisés sur le rivage alors que des gens continuent de mourir en mer. Tant que des êtres humains continueront à tenter la traversée la plus dangereuse du monde, SOS Méditerranée remplira son devoir d'assistance en répondant à l'urgence par tous les moyens professionnels possibles."

Reprise des opérations de sauvetage en 2019

Selon Sophie Beau, directrice de SOS Méditerranée, "cette année seulement, plus de 2100 personnes, à notre connaissance, sont mortes en Méditerranée, tandis que beaucoup d'autres ont été interceptées par les garde-côtes libyens, qui sont soutenus par l'UE. Ces naufragés sont ensuite renvoyés de force en Libye, où des traitements inhumains les attendent.  L'Aquarius a tenté de combler le manque de dispositifs de sauvetage en Méditerranée durant ces 34 derniers mois. Mais les attaques inacceptables et répétées à son encontre ont fini par l'arrêter. Aujourd'hui, quasiment aucune opération de recherche et de sauvetage ne subsiste en mer et ce vide est pour nous le plus mortifère des échecs de l'Europe."

"En dépit du climat hostile dans lequel évoluent les ONG de secours en mer, SOS Méditerranée demeure pleinement engagée à fournir une assistance vitale aux naufragés et se prépare à reprendre les opérations de recherche et de sauvetage début 2019", précise un communiqué de l'association. SOS Méditerranée se trouve à la recherche d'une nouveau bateau et d'un nouveau pavillon.


Vendredi 7 Décembre 2018

Lu 979 fois




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 12 Décembre 2018 - 12:05 L'Espagne augmente son salaire minimum de 22%


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉFLEXIONS

Les territoires ont un rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique : Région SUD et opportunités de coopération sur le plan EU-Med

Constantin Tsakas, délégué général de l'Institut de la Méditerranée, secrétaire général du Femise
Grand angle

Israël : Existe-t-il une alternative politique à Benyamin Netanyahou ?

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil
Grand angle


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss