Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

S&P préconise une réforme agressive du secteur bancaire tunisien




Les efforts de régulation de la Banque centrale tunisienne ne paient pas (photo : F.Dubessy)
Les efforts de régulation de la Banque centrale tunisienne ne paient pas (photo : F.Dubessy)
TUNISIE. Selon une étude publiée, jeudi 14 décembre 2017 par S&P, la Tunisie doit s'engager dans des réformes agressives pour assurer le renouveau de son système bancaire. "S&P Global Ratings voit le secteur bancaire tunisien comme une faiblesse pour l'économie et une source significative de passif éventuel pour le gouvernement", l'introduction de ce document montre l'importance pour ce pays de prendre à bras le corps ce problème pour tenter de le résoudre.

Au rayon des diagnostics de l'agence de notation figurent trois alertes et autant de pistes à creuser : "Le système bancaire tunisien continue de pâtir de problèmes structurels en matière d’organisation et de régulation qui pèsent sur la performance et la qualité des actifs bancaires. Les normes peu contraignantes en matière de ratios de fonds propres limitent la capacité des banques à absorber des chocs dans un environnement économique instable. La fragmentation du secteur exacerbe la concurrence entre les banques et empêche les économies d’échelle, pesant ainsi fortement sur la rentabilité des banques."

En 2016, les prêts improductifs représentaient 15,6% des prêts bruts totaux. La Banque centrale tunisienne (BCT) a certes consenti des efforts, notamment avec une nouvelle réglementation, mais la couverture des prêts non performants par les provisions pour perte sur prêts demeure relativement faible à 60% pour la même année. Près d'un quart des créances non recouvertes concerne le secteur touristique.

S&P reconnaît que les réformes ambitieuses préconisées seront "difficiles à mener" mais demeurent la seule solution pour "stimuler le secteur bancaire tunisien et ainsi contribuer à la croissance économique du pays".





Vendredi 15 Décembre 2017



Lu 2430 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉflexions

Réflexion

Comment la main-d’œuvre africaine
a été un instrument de politique intérieure et un levier diplomatique pour le régime libyen


avis d'expert

Laurence-Aïda Ammour, analyste en sécurité et défense pour l'Afrique du Nord-Ouest, associée au groupe d'analyse de JFC Conseil


 









Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA