Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Ryanair menace de fermer sa base marseillaise en novembre 2010


Face à la menace d'un procès pour non respect du droit du travail français, la compagnie low-cost envisage de fermer sa base située sur l'aéroport de Marseille Provence.


            Partager Partager

La fermeture de la base marseillaise de Ryanair ferait chuter le trafic de l'aéroport (photo Aéroport Marseille Provence)
La fermeture de la base marseillaise de Ryanair ferait chuter le trafic de l'aéroport (photo Aéroport Marseille Provence)
FRANCE. Face à l'éventualité d'un procès, Ryanair a décidé de prendre les devants et d'user de chantage. Le jeudi 20 mai 2010, la direction de la compagnie low-cost s'est fendue d'un communiqué pour annoncer qu'elle n'hésitera pas à fermer sa base installée sur mp², l'aérogare low-cost de l'aéroport Marseille Provence, si la justice française se saisissait du dossier concernant les contrats de travail de son personnel.

"Si le bureau du procureur d’Aix-en-Provence ouvrait une procédure en Cour pour remettre en question les conditions d’emploi et contrats de travail de Ryanair à Marseille selon le nouveau décret français, alors  Ryanair fermera sa base de Marseille à la fin de son programme d’été actuel (Octobre 2010) et desservira Marseille avec des avions basés à l’extérieur de la France et tout le personnel de bord de Marseille sera transféré à ces bases non Françaises" communique la compagnie.

Avions immatriculés en Irlande

C'était en 2007. Les équipes de l'aéroport de Marseille et de Ryanair et les responsables touristiques de la ville fêtait le premier anniversaire de la base (photo F.Dubessy)
C'était en 2007. Les équipes de l'aéroport de Marseille et de Ryanair et les responsables touristiques de la ville fêtait le premier anniversaire de la base (photo F.Dubessy)
A l'origine du problème se trouve des accusations pointées par le journal français Le Figaro et concernant des fraudes supposées sur les contrats de travail ne respectant pas la législation française.

Pour la compagnie irlandaise, ces contrats répondent en tout point à la législation européenne. "Tout le personnel Ryanair opérant sur des appareils immatriculés en Irlande au départ de Marseille est employé sous contrat irlandais, et payé en Irlande, où (les employés) paient leurs impôts, leur sécurité sociale et leurs obligations de retraite ."

Ryanair met en balance les investissements consentis sur Marseille depuis son installation en 2006 (plus de 300 M€) où elle dispose de quatre Boeing 737, "immatriculés en Irlande et dès lors appartenant au territoire irlandais" précise la compagnie.

120 pilotes et personnels de bord opèrent depuis Marseille sur un réseau de vingt-six vols.  En tout un trafic passé en quatre ans de 200 000 à 1,7 million de passagers.

Les élus consulaires très inquièts

L'avenir de la base de Ryanair sur mp² pourrait bien s'assombrir (photo Aéroport Marseille Provence)
L'avenir de la base de Ryanair sur mp² pourrait bien s'assombrir (photo Aéroport Marseille Provence)
Des chiffres qui ne laissent pas insensibles la Chambre de Commerce et d'Industrie Marseille-Provence, gestionnaire de l'aéroport de Marseille.
 
Pour Jacques Pfister, son président, " C’est tout notre territoire qui risque d’être déstabilisé... Nous allons dès aujourd’hui mobiliser l’ensemble des forces vives du territoire afin d’empêcher toute initiative qui pourrait marquer un retour en arrière, au moment où la métropole Marseille Provence recevra le Forum Mondial de l’Eau en 2012 et sera Capitale Européenne de la Culture en 2013."  Selon la CCI-MP, Ryanair aurait "procuré plus de 550 M€ de retombées économiques (directes et indirectes) pour le territoire Marseille Provence."

Ryanair a décidé, outre sa menace de fermeture de sa base en cas de procès de "faire appel à la Cour Européenne des droits de l'homme contre la France pour contester un décret de 2007, qui tente d'imposer une législation injuste et restrictive sur les compagnies de transport international en France. Ce décret français qui a été introduit après l’ouverture de l’annonce de l’ouverture de la base Ryanair à Marseille  en 2006 est contraire aux principes européens de libre circulation des travailleurs au sein de l'UE. Les opérations de Ryanair à Marseille sont tout à fait conformes aux règlements et aux lois européennes concernant les salariés du transport et leurs contrats de travail. La politique de Ryanair de délivrer des contrats irlandais à l'équipage opérant sur des avions irlandais a déjà été approuvée  par les tribunaux en Belgique, en Allemagne et en Espagne qui ont confirmé que les équipages opérant sur des avions irlandais sont effectivement employés en Irlande conformément à la législation européenne. "

Restriction du programme de vols sur Marseille

mp² perdrait 1 million de passagers sans la base de Ryanair (photo Aéroport Marseille Provence)
mp² perdrait 1 million de passagers sans la base de Ryanair (photo Aéroport Marseille Provence)
La fermeture de la base s'accompagnerait, selon Ryanair, d'une réduction du nombre de vols quotidiens de Ryanair à Marseille (16 au iieu de 33), du nombre de lignes desservies au départ et à l'arrivée de la cité phocéenne (16 au lieu de 26) et d'une réduction d'1 million de passagers du trafic de l'aéroport Marseille Provence.

Michael O'Leary, pdg de Ryanair, n'hésite pas à propos de la fermeture envisagée de sa base marseillaise a évoqué les précédents. “Cela est déjà arrivé auparavant. Les vols Ryanair entre Strasbourg et Londres ont été bloqués par une action en justice engagée par Air France  en 2003. Par conséquent,  la ligne Strasbourg- Londres s’est effondrée de plus de 85%, passant de plus de 150 000 passagers en 2003 à moins de 20 000 passagers en 2009, tandis que Ryanair offre des vols et des emplois de l’autre côté de la frontière à Baden-Baden, où  le trafic est passé de 0 passagers en 2003 à plus de 500 000 par an en 2009. La perte de la France a fait le bonheur de l’Allemagne. Il est décevant de constater qu’en ayant pousser Ryanair hors de Strasbourg, Air France a réduit subséquemment son trafic sur la ligne Strasbourg-Londres par plus de 50%, à cause de prix plus élevés, de surcharges de carburant et de fréquences de vol réduites.
 

Jeudi 20 Mai 2010

Lu 2850 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.



Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.