Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Ryanair fermera sa base de Marseille en janvier 2011


Le PDG de Ryanair Michael O'Leary vient de confirmer mercredi 13 octobre qu'il fermera sa base de Marseille en janvier 2011 suite à la mise en examen de sa société.


            Partager Partager

Ryanair ferme sa base de Marseille. Photo GT
Ryanair ferme sa base de Marseille. Photo GT

FRANCE. Ryanair met ses menaces à exécution et fermera sa base de Marseille en janvier 2011. Michael O'Leary entend ainsi protester contre sa mise en examen le 27 septembre 2010 par le tribunal d'Aix-en-Provence pour "travail dissimulé, prêt illicite de main d'oeuvre, emploi illicite de personnel navigant, entrave au fonctionnement du comité d'entreprise, aux fonctions de délégué du personnel ainsi qu'à l'exercice du droit syndical et au fonctionnement du CHSCT (comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail)"

Le différent porte sur le statut des 120 salariés de la base implantée depuis novembre 2006 sur le terminal à bas coût mp2 de l'aéroport Marseille Provence. Ces derniers paient des taxes, leur sécurité sociale et cotisent à leur retraite en Irlande.


De Marseille à Tarragone.

Les quatre avions seront basés en Espagne (2 avions), en Italie (Bari, Bergame ou Brindisi) et en Lituanie (Kaunas).
 


 

La délocalisation de la base ne signifie en aucun cas un départ total de Ryanair de Marseille qui continuera de bénéficier d'une partie des 550 M€ de retombées économiques directes et indirectes
 

induites par l'arrivée des avions irlandais. Ryanair a investi plus de 300 M€ dans cette base où son trafic est passé en quatre ans de 200 000 passagers à 1,7 million et ne peut tirer un trait sur un tel marché. 


 

La fermeture de la base devraient faire perdre à Marseille Provence 13 destinations et 30 000 passagers en janvier et 50 000 passagers en février et mars. Sans doute un peu plus les mois suivant.


demande d'abrogation du décret

L'aérogare MP2 perd son meilleurs client. Photo GT.
L'aérogare MP2 perd son meilleurs client. Photo GT.
 Pour Jacques Pfister, président de la CCI Marseille Provence et donc gestionnaire de l'aéroport, «l'annonce par Ryanair de la fermeture de sa seule base française à l'Aéroport Marseille Provence constitue un cout d'arrêt pour le développement de Marseille Provence. En moins de 4 ans, Ryanair a permis la création de 1 000 emplois directs et indirects. Le départ de Ryanair est une très mauvaise nouvelle pour les entreprises et les commerces du territoire".


Jacques Pfister entend contre attaquer. " Le retrait de Ryanair est essentiellement dû à un décret français pris en novembre 2006 un mois après l'installation de cette compagnie à Marseille" ajoute-t-il. "La France est donc devenue le seul pays où le droit européen ne s'applique pas. Nous ne comptons pas en rester là. Nous avons saisi l'Etat et les responsables politiques régionaux pour demander l'abrogation de ce décret.»

Lire aussi notre réactualisation : Ryanair dit \"bye bye\" à sa base marseillaise

Gérard Tur
Mercredi 13 Octobre 2010

Lu 3958 fois





1.Posté par pierro le 13/10/2010 19:26
Et combien Ryanair touche-t-elle de subventions de la CCI pour desservir Marseille.
Du coup quelle est la perte réelle ?
Peut-on réellement admettre que des entreprises implantées dans des pays pratiquent le dumping fiscal et social au sein même de l'Europe concurrencent les entreprises françaises de manière aussi déloyale ?
Je trouve la position de la CCI particulièrement cynique : qui finance les soins des salariés de Ryanair lorsque ceux-ci tombent malades ? qui les prendra en charge demain si leur retraite est insuffisante pour leur permettre de vivre ?
Après nous le déluge !

2.Posté par Marco le 13/10/2010 21:37
Tu préfères que les employés pointent au chômage ? Ceux qui avaient un job leur permettant de vivre remercieront les syndicalistes de la société qui eux aussi vont perdre leur job......
Il vaudrait mieux se battre pour l'harmonisation fiscale entre pays européens quitte à faire quelques concessions et ne pas se tirer une balle dans le pied....
Mais en France, nous avons les champions du monde de l'automutilation -> la CGT ! Mise à l'agonie des activités portuaires, maintenant ils se mettent à chasser les emplois de l'aéronautique...Ce syndicalisme là est un véritable fléau !

3.Posté par EL ASSAL le 14/10/2010 09:26
Les syndicalistes te protègent contre les abus des patrons. Ça ne te dérange pas que les employés de Raynair cotisent en Irlande ? Alors, avant de parler, ne juge pas tant que tu n'y connais rien.

4.Posté par pierro le 14/10/2010 10:35
On va être d'accord sur le problème du syndicalisme français.
Mais ici le problème n'est pas celui là mais celui de la nécessité d'une concurrence saine et loyale entre les entreprises, seule condition pour que l'économie de marché fonctionne au bénéfice du plus grand nombre.
Je ne crois pas que des emplois créés dans de telles conditions (subventions plus que substantielles de la CCI, non paiement des cotisations sociales de salariés soignés avec l'argent de la Sécu donc les cotisations des autres entreprise et salariés...) soient une bonne chose.
Je crois que les entreprises qui chassent les subventions pour pratiquer des tarifs sans rapport avec leurs coûts d'exploitation et créent ainsi une concurrence déloyale ne font, à terme, que provoquer la suppression des emplois chez les concurrents.
Tout ça pour permettre aux voyageurs de prendre l'avion pour moins cher que le taxi entre Marseille et Marignane !! Réveillons nous !


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





RÉFLEXION

Après la pandémie : vers des villes et territoires résilients en Méditerranée, ou le refus de l'aveuglement

L'Ambassadeur Bernard Valero, directeur général de l'Agence des villes et territoires méditerranéens durables (Avitem)
Grand angle

Covid-19 : L'Europe et l'après-crise économique déclenchée par la pandémie

Henry Marty-Gauquié, membre du groupe d'analyse JFC Conseil




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.