Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Ryanair de nouveau condamnée en appel



            Partager Partager

Michael O'Leary en 2010 lors de l'annonce de la fermeture de la base de Marseille (photo F.Dubessy)
Michael O'Leary en 2010 lors de l'annonce de la fermeture de la base de Marseille (photo F.Dubessy)
FRANCE. La Cour d'appel d'Aix-en-Provence condamne Ryanair, mardi 28 octobre 2014, pour son refus de se soumettre à la législation française en matière de cotisations sociales. Elle confirme ainsi la décision d'octobre 2013 du tribunal correctionnel qui infligeait à la compagnie aérienne une amende de 200 000 € et près de 9 M€ d'intérêts comprenant 4,5 M€ de retard de cotisations sociales Ursaff impayées, 3 M€ pour les caisses de retraite et 450 000 € pour Pôle Emploi plus des dommages et intérêts notamment à des pilotes.

Ryanair se trouvait en fait sanctionnée car elle proposait des contrats de travail de droit irlandais, et non pas français car moins favorables, à ses 127 employés basés en permanence en France, et en l'occurrence sur l'aéroport Marseille Provence entre 2007 et 2010 où la compagnie low cost disposait de quatre avions.

Dès l'ouverture, en 2010, d'une information judiciaire pour "travail dissimulé et prêt illicite de main d'oeuvre" par le parquet d'Aix-en-Provence sur la base d'un décret du 21 novembre 2006 (qualifié de "scélérat" par Michael O'Leary, pdg de la compagnie), et avant même d'attendre le procès, la compagnie irlandaise avait annoncé son intention de partir de France pour protester. Elle avait quitté le tarmac phocéen en 2011. Avant d'y revenir trois semaines plus tard pour installer une simple base saisonnière, ouverte seulement pendant l'été, afin de contourner l'article du Code du travail français s'appliquant quand l'activité d'une entreprise est " "exercée dans des locaux ou avec des infrastructures à partir desquels elle est exercée de façon habituelle, stable et continue."

Ryanair peut maintenant se porter en Cassation mais cet éventuel pourvoi ne sera pas suspensif. La compagnie low cost va donc devoir sortir son carnet de chèque.

Mardi 28 Octobre 2014

Lu 4384 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.



Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.