Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Réseau Ferré de France investit 1 md€ dans la sécurité ferroviaire française



            Partager Partager

Tests du GSM-R qui deviendra à terme le système unique de télécommunication dans une vingtaine de pays  (photo RFF/CAPA Julien Hekionian)
Tests du GSM-R qui deviendra à terme le système unique de télécommunication dans une vingtaine de pays (photo RFF/CAPA Julien Hekionian)
EUROPE / FRANCE. Réseau Ferré de France (RFF) et Synerail ont signé le 18 février 2010 un contrat de partenariat public-privé (PPP) d'un montant d'1 md€.

Il s'agit non seulement d'une première dans ce domaine en France mais également du plus important montant engagé sur un PPP.

L'enveloppe va servir à financer la sécurisation et la performance du réseau ferroviaire français. Et notamment la construction et l'exploitation d'un réseau de télécommunication numérique destiné à couvrir d'ici 2015 près de 14 000 kms de voies en Europe. RFF et Synerail en auront l'exploitation pendant quinze ans.

Ce système, le GSM-R (Global System for Mobile Communication - Railway), va remplacer l'actuel basé sur des télécommunications analogiques Radio Sol Train (RST) qui permet la communication entre les conducteurs de trains.

Il va aussi intégrer le réseau européen en construction (17 pays ont choisi le GSM-R) offrant un système unique de communication au lieu des trente cinq utilisés aujourd'hui.

La BEI injecte 280 M€ dans le projet

Synerail, constitué à cet effet, regroupe comme actionnaire Vinci (30%), SFR (30%), Axa Private Equity (fonds infrastructure 30%)) et TDF (10%).

Le projet est financé par un apport propre des actionnaires de Synerail à hauteur de 58 M€, d'apports de RFF (160 M€) et le recours à une dette bancaire de 520 M€.

Plusieurs banques, emmenées par le Crédit Agricole, viennent ainsi porter leur concours comme la BBVA, Bayern LB, Dexia, KfW, Santander et Sumitomo.

Parallèlement, la Banque Européenne d'Investissement (BEI) injecte 280 M€ et la Caisse des Dépôts intervient aussi dans l'opération.

Ce premier PPP ferroviaire, sera suivi d'autres concernant les lignes nouvelles à grande vitesse Tours-Bordeaux, Le Mans-Rennes et le contournement de Nîmes et Montpellier.

Vendredi 19 Février 2010

Lu 2416 fois




Dans la même rubrique :
< >

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.



RÉFLEXION

Le droit au blasphème, le Coran et la jurisprudence exégétique

Sami Bibi, universitaire et chercheur auprès du réseau international Politique Economique et Pauvreté (PEP) de l'Université Laval (Québec-Canada)
Grand angle

Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.