Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

Réseau Entreprendre® International se développe au Maghreb



Prise de responsabilité, solidarité entre générations d’entrepreneurs : l’avenir appartient à celles et ceux qui entreprennent…et se font accompagner ! Les associations de Tunis, Monastir et Casablanca témoignent, en phase avec le dynamisme et les espoirs actuels de la région.


            Partager Partager

Hassan Mouahidi, lauréat de Réseau Entreprendre® Casablanca, dirige une agence de voyages. Photo Réseau Entreprendre® International
Hassan Mouahidi, lauréat de Réseau Entreprendre® Casablanca, dirige une agence de voyages. Photo Réseau Entreprendre® International

Présent aujourd’hui dans 5 pays (Maroc, Tunisie, Italie, Suisse et Belgique) en plus de la France d’où le mouvement est né il y a 25 ans, Réseau Entreprendre® International se donne comme objectif d'être présent dans dix pays européens ou méditerranéens fin 2015. « Nous implantons une Association Réseau Entreprendre® à la condition de trouver sur place des chefs d’entreprise mobilisés et les financements nécessaires pour entamer une première étude» a rappelé Christian Carassou-Maillan, président de Réseau Entreprendre® International, lors de l’Assemblée générale de l’association, organisée le 27 mai dernier à Paris, dans les locaux et avec le soutien de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC).
 
 

Suivie d’une table ronde, cette manifestation a permis de faire un focus sur les associations œuvrant au Maghreb. Sont intervenus des administrateurs, salariés et lauréats (chefs d’entreprise accompagnés) des associations de Tunis, Monastir et Casablanca.
 
 

La CDC est un soutien financier majeur de Réseau Entreprendre® International , notamment en ce qui concerne son action en Méditerranée. « Nous intervenons à différents niveaux, notamment en abondant 30% des prêts d'honneurs accordés par les associations Réseau Entreprendre au Maghreb » souligne Pascale Chabrillat, conseillère Développement International Méditerranée à la CDC. « L'engagement bénévole de chefs d'entreprises expérimentés comme tuteurs de créateurs d'entreprises nous semble une initiative originale et très intéressante ».


Réseau Entreprendre® Maroc dans une seconde phase

Pour Hamid Ben Elafdil, Vice–Président Réseau Entreprendre® Maroc, l'association entre dans une nouvelle phase de développement. Photo Réseau Entreprendre® International
Pour Hamid Ben Elafdil, Vice–Président Réseau Entreprendre® Maroc, l'association entre dans une nouvelle phase de développement. Photo Réseau Entreprendre® International

Réseau Entreprendre® Maroc existe depuis 2005 et entre aujourd'hui dans une seconde phase. « Notre association se développe, avec déjà une quarantaine de lauréats » se félicite la coordinatrice de Réseau Entreprendre® Casablanca, Meryam Zouhri, « Nous fonctionnons à deux niveaux. Réseau Entreprendre® Maroc s'occupe de l'administratif, des relations institutionnelles. Les sections locales prennent en charge l'opérationnel ». Le Vice-Président de Réseau Entreprendre® Maroc, Hamid Ben Elafdil, ne cache pas de fortes ambitions. « Après Casa l'année dernière, nous ouvrirons Agadir début 2012. Nous espérons avoir sept sections, 400 lauréats d'ici 2015 ».
 
 

Un Réseau Entreprendre® Casablanca est donc né en avril 2010. L'association, forte d'une vingtaine de chef d'entreprises, suit déjà deux lauréats. L'un d'entre eux, Hassan Mouahidi, dirige une agence de voyage (réceptive) . « Réseau Entreprendre m'apporte un accompagnement inespéré. Songez que le directeur général de RMA Watanya, l'un des plus grands groupes privés marocains, me consacre régulièrement du temps et me fait bénéficier de son réseau. Ma qualité de lauréat de Réseau Entreprendre® me donne également de la crédibilité. C'est important pour une jeune société ».
 
 

Réseau Entreprendre® International enregistre un fort développement en Tunisie. Un dynamisme que la révolution n'a pas freiné. «Notre pays vit une période de transition. Tous les Tunisiens désirent faire changer les choses » explique Zeineb Fahrat, administratrice de Réseau Entreprendre® Tunis. « Les aînés veulent aider les jeunes et trouvent dans Réseau Entreprendre® un outil qui leur permet de le faire ».


Nouvel élan en Tunisie

Ahmed Abdelkefi, Président de Réseau Entreprendre® Tunis, voit dans l'évolution de son pays une opportunité d'entreprendre. Photo Réseau Entreprendre® International
Ahmed Abdelkefi, Président de Réseau Entreprendre® Tunis, voit dans l'évolution de son pays une opportunité d'entreprendre. Photo Réseau Entreprendre® International

Pour Ahmed Abdelkefi, président d'un Réseau Entreprendre® Tunis né juste avant la révolution, « les entrepreneurs tunisiens ont vu leurs contraintes évoluer depuis le changement politique. Hier, il s'agissait de passer entre les gouttes, de ne pas avoir comme concurrent un membre du clan au pouvoir sous peine d'être brisé par un contrôle fiscal. Depuis la révolution, je constate un dynamisme incroyable. Les entrepreneurs veulent jouer un rôle dans le développement économique du pays.
La sécurité est rétablie, une assemblée constituante sera bientôt en place pour un an avant de nouvelles élections. Il s'agit d'un processus lent, mais ce rythme est souhaité par la base. Et surtout, les acteurs économiques vont enfin bénéficier d'une bonne gouvernance. Nous étions privés de justice et de presse. Un chef d'entreprise victime d'une injustice ne pouvait alerter les médias. Le respect du droit dans le domaine des affaires et l'équité fiscale sont extrêmement importants pour un chef d'entreprise. Il nous reste deux gros problèmes à surmonter : remettre la machine économique en marche et remplacer les acteurs économiques qui avaient parti lié avec l'ancien pouvoir. Le ménage a été en grande partie effectué, surtout dans le secteur bancaire et les administrations. Mais il faut maintenant combler les vides. Fort heureusement, notre pays bénéficie de marges de sécurité. Avec pour commencer un taux d'endettement très faible. Nous pouvons également compter sur l'aide de l'Europe. Réseau Entreprendre® Tunis, à son échelle, a un rôle à jouer. Nous ne voulons pas susciter de faux espoirs et nous allons donc avancer pas à pas, avec cinq ou six lauréats en 2011. Mais tout cela participe d'une dynamique positive
».
 
 

Un optimisme partagé par le président de Réseau Entreprendre® Monastir, Lotfi Jaafoura, « le peuple tunisien porte des revendications, mais les entreprises n'ont pratiquement pas stoppé leur production. Les Européens craignent la menace islamiste. Ils se trompent. En Tunisie, les islamistes restent minoritaires et ils ne sont pas intégristes. Leur ligne politique correspond à celle des démocrates chrétiens européens ». Réseau Entreprendre® Monastir a labellisé cinq lauréats en deux ans d'existence. « La révolution a bien sûr perturbé notre développement » reconnaît-il. « Mais ce mouvement prône les mêmes valeurs que Réseau Entreprendre® : la prise de responsabilité, la solidarité. L'avenir nous appartient ».
 
 

Cet élan tunisien semble se propager au Maroc. « Les Tunisiens nous ont rendu un grand service car les autorités marocaines ont tiré les enseignements de leur révolution » explique la présidente de Réseau Entreprendre® Casablanca, Leyla Channawi. « Nous constatons une accélération des réformes. Le pays est en attente de changement, mais sans remise en cause de notre monarchie ».


Lundi 20 Juin 2011

REI

Lu 3257 fois










Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA














À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.