Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Renault officialise un prêt de 5 mrds€ garanti par l'Etat français



            Partager Partager

Renault va devoir restructurer ses usines (photo : F.Dubessy)
Renault va devoir restructurer ses usines (photo : F.Dubessy)
FRANCE. Il était attendu et a fait l'objet de multiples discussions avec le gouvernement, le prêt d'un montant maximum de 5 mrds€ bénéficiant de la garantie de l'Etat français a été officialisé, mercredi 3 juin 2020, entre le groupe Renault (55,53 mrds€ de chiffre d'affaires et 3,8 millions de véhicules vendus en 2019) et un pool de banques*.

Actionnable au 31 décembre 2020, cette convention d'ouverture de crédit "pourra être utilisée en tout ou partie pour assurer le financement des besoins de liquidité du groupe dans un contexte de crise sans précédent" précise un communiqué du constructeur automobile français. "C'est une manière de permettre à Renault d'avoir un filet de sécurité pour passer une période difficile sur le plan de sa trésorerie parce que la pandémie a évidemment provoqué un choc économique fondamental", expliquait, mardi 2 juin 2020 sur France Info, Dominique Senard, Pdg de Renault.

La garantie de l'Etat français, qui porte sur 90% du montant total emprunté, était indispensable pour obtenir ce prêt et a donc pesé sur la future stratégie de Renault. Le groupe va mener un plan d'économie de 2,15 mrds€ sur trois ans, restructurer six usines en France et réduire ses ambitions au Maroc et en Roumanie. Jean-Dominique Senard a tenu à rappeler, mardi 2 juin 2020, que le crédit n'était pas lié avec ce plan décidé en février 2020.
Reste que ces annonces, et notamment celle induite de la suppression de 15 000 postes de travail (dont 4600 en France), se traduisent aujourd'hui par plusieurs mouvements sociaux en France, notamment menés par les salariés de Choisy-le-Roi, usine appelée à arrêter définitivement ses activités qui seront transférées sur le site de Flins dans les Yvelines. Menacé un temps de fusion avec celui de Douai, le site de Maubeuge, dans le Nord de l'hexagone, devrait être préservé selon Bruno Le Maire, ministre français de l'Economie et des Finances.

"Nous accompagnons Renault dans une des plus graves crises de son histoire et, pour ce faire, il faut accepter qu'il y ait une partie de restructurations", indiquait Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d'Etat à l'Economie, mercredi 3 juin 2020 sur France Inter. "Ce sont des postes qui sont supprimés, ce n'est pas des personnes qui partent, ce n'est pas des personnes qui sont mises au chômage du jour au lendemain", insistait-elle.

* BNP Paribas, Crédit Agricole, HSBC France, Natixis, Société Générale.

Mercredi 3 Juin 2020

Lu 1640 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.