Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Reminiscence va investir sur l’international


Le groupe azuréen Réminiscence (28 M€ de CA) veut booster son développement international. Il souhaite ouvrir des boutique en Italie, mais aussi se développer en Espagne et en Turquie.


            Partager Partager

Créateur de bijoux et parfums imaginés voici trente ans par Zoé Coste et Nino Amadeo, le groupe Reminiscence, qui pèse 28 M€ de chiffre d’affaires, a connu une première aventure à l’international dans les années 80.
En l’espace de quelques mois, la jeune marque de Juan les Pins, inventrice du parfum Patchouli et des bijoux fantaisie à breloques, avait alors ouvert 22 boutiques aux USA et 3 à Hong Kong. Mais l’expérience fût éphémère, même si Reminiscence a été par la suite distribuée en Europe.

100% familial, le groupe a procédé récemment à une restructuration destinée à lui permettre de consacrer « de gros investissements », non encore chiffrés, au développement international.
Le groupe, dont une partie du management est italien, bénéficie déjà d'une organisation calibrée pour l'international. La création, le SAV et les bureaux sont entre Cannes et Juan-les-Pins. Mais la fabrication est localisée en Thaïlande, sous la houlette du fils Sébastien, qui chapeaute deux usines.

Il s’agit à présent de donner un nouveau coup de fouet aux ventes à l’étranger et d'améliorer la notoriété de la marque. En Italie par exemple, où le groupe possède une filiale mais vend en indirect, Reminiscence va installer un point de vente maison.

Nino Amaddeo, le président, a bâti un réseau de 22 boutiques. Il suit dans chaque pays la même méthodologie : implanter un point de vente dans la capitale, et, si le succès est au rendez-vous, mailler les grandes villes.

Pourtant en Italie, les emplacements commerciaux, notamment dans la capitale économique Milan, et dans les villes touristiques comme Florence ou Venise, sont très chers - fréquemment plus d’1 M€ (hors loyer) – et très difficiles à obtenir. « Je ne suis pas pressé », tempère Nino Amaddeo, qui travaille en parallèle son développement en Espagne, en Turquie et au Moyen-Orient. S’il reste discret sur son calendrier prévisionnel, le dirigeant confie qu’il veut s’installer au Japon et également Hong Kong.
Une Réminiscence, à tout point de vue.
AP

amandine place
Jeudi 22 Mai 2008

Lu 3593 fois



Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.



Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.