Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Réclamé par la CPI, Seif Al Islam Kadhafi veut réunifier la Libye


La libération de Seif Al Islam Kadhafi rebat les cartes dans une Libye divisée qui mène de front une guerre civile et un combat contre Daech. La Cour pénale internationale réclame son arrestation et son transfert à La Haye pour être jugé de crimes contre l'humanité.



L'arrestation immédiate de Saif Al-Islam et Al-Tuhamy Mohamed Khaled est réclamée par la Cour pénale internationale (photo : CPI)
L'arrestation immédiate de Saif Al-Islam et Al-Tuhamy Mohamed Khaled est réclamée par la Cour pénale internationale (photo : CPI)
LIBYE. Les divisions politiques en Libye ont permis à Seif Al Islam, un des fils de Mouammar Kadhafi, de retrouver la liberté. En vertu d'une décision du Parlement de Tobrouk, l'homme très impliqué dans l'ancien régime, a été libéré, vendredi 9 juin 2017, par le groupe armé (Brigade Abou Bakr al-Sadiq) qui le détenait.

Opposé au gouvernement d'union nationale (GNA) - qui siège lui à Tripoli et est reconnu par la communauté internationale - le Parlement de Tobrouk (Est du pays) a voté une loi d'amnistie. Une cour de sa juridiction réclamait donc la fin de la détention de Seif Al Islam.

Cette décision rend furibondes à la fois les autorités libyennes de Tripoli, qui indiquent qu'il ne pouvait pas bénéficier d'une amnistie vue la nature des crimes commis, et la Cour pénale internationale. La CPI a lancé un mandat d'arrêt contre Seif Al Islam depuis juin 2011 pour crimes contre l'humanité, meurtres et persécutions commis en Libye en 2011 pendant la révolution. Elle condamne notamment son "rôle clé dans la mise en oeuvre d'un plan" de Mouammar Kadhafi pour "réprimer par tous les moyens" le soulèvement populaire. Depuis, l'institution ne cessait de réclamer la livraison du prisonnier à La Haye où elle siège.

Tout en précisant que le mandat d'arrêt reste toujours valable en Libye, Fatou Bensouda, procureur de la CPI, demande donc son arrestation et son transfert aux Pays-Bas. La CPI en appelle au Conseil de sécurité de l'Onu ainsi qu'aux autorités libyennes pour l'aider à retrouver l'inculpé. "Aider un fugitif à se soustraire à la justice ne saurait être toléré, et M.Kadhafi doit être remis à la cour. J'invite la Libye et tous les autres Etats qui seraient en mesure de la faire à procéder immédiatement à l'arrestation de M.Kadhafi et à la remettre à la CPI", souligne Fatou Bensouda. Le procureur en profite également pour viser Al-Tuhamy Mohamed Khaled. Aussi sous le coup d'un mandat d'arrêt de la CPI du 24 avril 2017, l'ancien chef de la sécurité intérieure en Libye est accusé de" crimes contre l'humanité, d'emprisonnement, torture, traitements cruels et atteintes à la dignité de la personne, commis en divers lieux sur le territoire libyen en 2011."

Nouveau guide

Seif Al Islam avait été arrêté voici six ans, après la chute et l'assassinat de son père. La justice libyenne l'avait même condamné à mort par contumace en juillet 2015 pour ses actes lors du soulèvement populaire. Sa libération rabat les cartes dans un pays morcelé - en proie à une guerre civile et un combat contre Daech - où le GNA qui siège à Tripoli n'arrive pas à recréer l'unité et à imposer son pouvoir sur tout le territoire.

Plusieurs tribus l'ont déjà nommé nouveau "guide" et ce dernier aurait, selon plusieurs journaux africains, déjà adressé un message au peuple libyen depuis la ville de Zenten. où il était détenu. « Je suis libre et j’aimerais contribuer dans l’avenir à l’instauration d’une paix et d’une sécurité durable en Libye... Je n’abandonnerai jamais la mission de mon père celle pourquoi il n’est plus parmi nous aujourd’hui. Je suis jeune et formaté pour la même mission! Cette mission conduisant à la liberté, et à la dignité de l’homme. Que la jeunesse africaine soit sûre que la mémoire de mon père ne sera jamais trahie», indiquait-il. Seif Al Islam entend jouer un rôle primordial pour favoriser une trêve nationale selon son avocat. Il pourrait, selon certaines sources, tenir prochainement un discours à l'intention de la communauté internationale.
 




Jeudi 15 Juin 2017



Lu 2532 fois

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉflexions

Réflexion

Le wahhabisme saoudien en Afrique de l'Ouest


avis d'expert

Laurence-Aïda Ammour, analyste en sécurité et défense pour l'Afrique du Nord-Ouest, associée au groupe d’analyse de JFC Conseil


 









Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















EMISSIONS RADIOS RTS


Angélique Kourounis et Thomas Jacobi, présentent leur dernier documentaire :

 

AUBE DOREE,
UNE AFFAIRE PERSONNELLE  

 
   • Mon fourgon, ma maison
   • Aube Dorée, attention danger



Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








Les articles écrits en anglais

  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Femise
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee    APIM
Région PACA          EDF