Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Radovan Karadžić, président de la République serbe de Bosnie condamné à la prison à perpétuité



            Partager Partager

Le Mécanisme des Tribunaux spéciaux internationaux a alourdit en appel la peine du l'ex-président de la République serbe de Bosnie (photo : IRMCT)
Le Mécanisme des Tribunaux spéciaux internationaux a alourdit en appel la peine du l'ex-président de la République serbe de Bosnie (photo : IRMCT)
BOSNIE-HERZÉGOVINE. "C'est une vengeance du tribunal que le vieillard que je suis ne crains pas." C'est ainsi que Radovan Karadžić, ancien président de la République serbe de Bosnie, a accueilli le jugement de la Cour d'appel du Mécanisme des Tribunaux spéciaux internationaux (successeur depuis la disparition, fin décembre 2017, du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie - TPIY) réunie à La Haye aux Pays-Bas.

Cette condamnation à la prison à perpétuité - venant mardi 20 mars 2019 après une condamnation à quarante ans de prison pour génocide et crimes de guerre en 2016- , sanctionne divers crimes contre des Musulmans et des Croates commis entre 1992 et 1995 durant la guerre civile en Bosnie-Herzégovine notamment sa responsabilité dans le massacre de Srebrenica en 1995 et le siège de Sarajevo.

Radovan Karadžić (73 ans) estime lui que "Le peuple serbe, et moi avec lui, avons déjà vaincu. Une république serbe a été formée et le peuple serbe est libre au sein de son propre État. Mon sacrifice est beaucoup moindre que celui des autres. Plusieurs milliers de jeunes gens ont donné leurs vies pour construire une république serbe, de nombreux autres ont été mutilés, mais le plus grand martyre a incombé aux mères dont les fils, des fils uniques, ont donné leur vie pour la liberté du peuple serbe."

Début le 6 avril 1992 après la proclamation d'indépendance de la Bosnie-Herzégovine de la République de Yougoslavie, la guerre civile dans ce pays s'est conclue par quelque 100 000 morts (dont près de la moitié de civils) selon le Centre de documentation et de recherche de Sarajevo et 2,2 millions déplacées. Il est considéré comme le conflit le plus meurtrier depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Les accords de Dayton, en décembre 1995, ont permis un retour à la paix.

Lire aussi : Ratko Mladic condamné à la prison à perpétuité pour le massacre de Srebrenica

Jeudi 21 Mars 2019

Lu 1119 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.






RÉFLEXION

"L'unité et le rassemblement des Méditerranéens sont plus que jamais nécessaires"

Karim Amellal, ambassadeur, délégué interministériel à la Méditerranée au ministère français de l'Europe et des Affaires étrangères
avis d'expert

Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA





Guide de l'économie 2021
Le guide 2021 de l'économie en Méditerranée

Le guide 2021 de l'économie e...

 30,00 € 
  Prix Spécial | 20,00 €



À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.