Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Quatre pays jugent "nul et non avenu" l'accord turco-libyen de frontières maritimes



            Partager Partager

La Turquie a débuté les forages au large de Chypre (carte : International crisis group)
La Turquie a débuté les forages au large de Chypre (carte : International crisis group)
MEDITERRANEE. A l'issue d'une réunion au Caire de leurs ministres des Affaires étrangères, mercredi 8 janvier 2020, l'Egypte, la France, la Grèce et Chypre ont publié un communiqué jugeant que les accords turco-libyens avaient "sapé davantage la stabilité régionale et sont tous deux considérés comme nuls et non avenus". Présent, le ministre italien des Affaires étrangères ne figure pas parmi les signataires de ce communiqué.

Paraphés le 27 novembre 2019, ces deux textes - un sur la coopération militaire entre la Turquie et la Libye et un sur le tracé de frontières maritimes -  symbolisent le rapprochement entre Ankara et le gouvernement d'union nationale libyen (GNA) de Fayez al-Sarraj. Concernant le premier accord, Recep Tayyip Erdogan l'a déjà honoré en envoyant son armée en Libye pour aider le GNA dans son combat contre l'Armée nationale libyenne rivale du maréchal Khalifa Haftar.

Sur le second, la délimitation maritime qu'il impose permet à la Turquie de faire valoir ses droits sur de vastes zones en Méditerranée orientale convoitée par l'Egypte, la Grèce et Chypre pour leur potentiel en ressources gazières. Ce tracé réalisé sans regard et sans égard sur les revendications des autres pays de la zone, ignore par exemple totalement l'île grecque de Crète. Les ministres des Affaires étrangères insistent sur le fait que cet accord "porte atteinte aux droits souverains des Etats tiers, n'est pas conforme au droit de la mer et ne peut en découler aucune conséquence juridique".

Ankara a commencé des forages au large de Chypre et le Conseil européen s'en était déjà ému en juillet 2019 et en octobre 2019, sanctionnant cet acte par une réduction des aides financières accordées à la Turquie. Les ministres des Affaires étrangères réunis au Caire réaffirment leur condamnation de ces forages et demandent à la Turquie de "cesser immédiatement toutes les activités d'exploration illégales".

Jeudi 9 Janvier 2020

Lu 2261 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





RÉFLEXION

Après la pandémie : vers des villes et territoires résilients en Méditerranée, ou le refus de l'aveuglement

L'Ambassadeur Bernard Valero, directeur général de l'Agence des villes et territoires méditerranéens durables (Avitem)
Grand angle

Covid-19 : L'Europe et l'après-crise économique déclenchée par la pandémie

Henry Marty-Gauquié, membre du groupe d'analyse JFC Conseil




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.