Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

Quatre morts dont les trois assaillants lors d'une attaque terroriste à Sousse


Rédigé par le Lundi 7 Septembre 2020 | Lu 778 commentaire(s)


Sousse est une nouvelle fois la cible d'un attentat (photo : F.Dubessy)
Sousse est une nouvelle fois la cible d'un attentat (photo : F.Dubessy)
TUNISIE. Cinq ans après l'attentat de juin 2015 qui avait endeuillé la station balnéaire tunisienne (38 morts), Sousse a été le théâtre, dimanche 6 septembre 2020, d'une attaque qualifiée de "terroriste" par les autorités locales. Un membre de la Garde nationale (gendarmerie) figure parmi les victimes, tout comme les trois assaillants (dont deux frères jumeaux originaires de Siliana au nord-ouest du pays) abattus par les forces de l'ordre.

Une patrouille de la Garde nationale, composée de deux militaires (le second a été blessé, mais ses jours ne sont pas en danger), a été prise d'assaut par trois hommes. Ces derniers les ont poignardé avant de voler leurs pistolets et leur voiture. Les forces de sécurité ont pu les rattraper et après un échange de tirs, à Akouda, dans la zone touristique Port El Kantaoui, les trois assaillants ont été tués. 

Selon un communiqué de la présidence du gouvernement, le nouveau Premier ministre Hichem Mechichi indique promettre d'"éradiquer les terroristes dans les plus brefs délais." Il appelle "les Tunisiens à ne pas avoir peur (...) les microbes doivent avoir peur puisqu'ils seront éradiqués". Sept personnes (dont l'épouse d'un des assaillants et deux frères d'un assaillant) ont été arrêtées dans le cadre de cette enquête a précisé Houcem Eddine Jebabli, porte-parole de la Garde nationale à la radio tunisienne Shems.

La dernière action de ce type en Tunisie datait du 6 mars 2020 avec un double attentat suicide contre des forces de l'ordre protégeant l'ambassade des Etats-Unis à Tunis et un bilan d'un mort et de cinq blessés chez les policiers et d'un décès d'un civil. L'Etat d'urgence se trouve toujours en vigueur dans le pays depuis 2015.