Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Pure Ocean offre 1 M€ pour la protection des écosystèmes marins




Pure Ocean va financer dix projets en 2018 (photo : F.Dubessy)
Pure Ocean va financer dix projets en 2018 (photo : F.Dubessy)
BOUCHES-DU-RHÔNE. David Sussmann, Pdg de la société marseillaise Seafoodia spécialisée dans les produits de la mer, lance son initiative Pure Ocean appelée à devenir une fondation. "La population des animaux marins a baissé de 50% de 1970 à 2010, en dix ans nous avons perdu 15% de la glace arctique, notre objectif est de préserver les écosystèmes et la biodiversité. Il y a ceux qui en parlent et ceux qui font", explique-t-il à econostrum.info.

Sa démarche vise à mobiliser toute une filière industrielle autour de quatre règles : booster l'innovation et le progrès technologique pour faire avancer la connaissance des écosystèmes, agir là où il n'existe pas d'enjeux économiques directs mais une urgence écologique, s'engager dans la protection des écosystèmes marins fragiles et assurer l'avenir de tous en prenant sa propre part de l'effort collectif.

Un comité scientifique se trouve en cours de constitution et comprendra cinq chercheurs et une personne de la société civile (le champion olympique de natation et président du Conseil national du Sport Fabien Gilot). Outre un Norvégien, un Américain et un Indien, les biologistes français Françoise Gaill, coordinatrice de la Plateforme océan et climat, et Gilles Boeuf, ancien président du Muséum national d'histoire naturelle (2009 à 2015) à Paris, formeront cette équipe. Actuellement professeur à l'université Pierre et Marie Curie, Gilles Boeuf prendra la présidence du comité scientifique qui lancera chaque année un appel à projets pour mieux protéger les océans.

Les premiers dossiers seront sélectionnés au premier semestre 2018 pour une mise en action au second semestre 2018. Ils devront répondre à trois critères : être innovants, améliorer la connaissance des écosystèmes marins de toute la planète, reposer sur des coopérations entre scientifiques, associations et parties prenantes (dont les populations locales).

Cette année, une dizaine de dossiers bénéficieront d'un soutien. De la cartographie des zones de ponte de poisson aux imprimantes 3D pour reconstruire le corail en passant par le suivi d'une certaine population de poissons par satellites en liaison avec des drones, Pure Ocean ne s'interdira rien.

1 M€ de dotation initiale

Après la mobilisation de l'industrie de la mer - dont le point fort se déroulera avec la conférence Pure Ocean Summit organisée à Bruxelles le 26 avril 2018 lors du Seafood Expo (24 au 26 avril 2018) - viendra celle du grand public. "Nous allons organiser sur plusieurs continents des courses de natation en mer avec des partenaires. Elles réuniront cinq à dix people et sportifs", dévoile David Sussmann. Tout naturellement, la première, la Pure Ocean Race by Seafoodia, se déroulera à Marseille le 2 juin 2018. La seconde pourrait avoir lieu sur le continent africain. Ces événements médiatiques serviront d'appuis à la cause défendue avec la production de clips de sensibilisation éclairant les diverses problématiques.

Pure Ocean prévoit de réunir 1 M€ de dotation initiale à partir du mécénat d'un premier groupe d'entrepreneurs d'ici fin mars 2018. "Seafoodia a déjà mis 15% de cette somme et j'ai l'assurance de trois partenaires marocains de réunir encore 15%. Les noms des mécènes seront dévoilés le 1er novembre 2017 car je n'ai pas encore pu rencontrer tout le monde. Si le montant des engagements peut varier, je n'ai pas eu de refus !", précise le Pdg marseillais. Sa Pme de cinquante salariés a réalisé 115 M€ de chiffre d'affaires en 2016 et prévoit d'atteindre les 130 M€ en 2017.




Mercredi 11 Octobre 2017



Lu 1450 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.












RÉflexions

Réflexion

Le wahhabisme saoudien en Afrique de l'Ouest


avis d'expert

Laurence-Aïda Ammour, analyste en sécurité et défense pour l'Afrique du Nord-Ouest, associée au groupe d’analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA